Les taxis à Paris … voila quelque chose qui laisse songeur …

taxis

Aujourd’hui, trouver un taxi relève du parcours du combattant, que ce soit en pleine journée ou à 3h du mat’. Pourtant, que c’est agréable de s’engouffrer dans un taxi bien confortable après une soirée en boite arrosée, histoire de s’éviter le Noctambus ! Seulement, les queues aux stations de taxis sont souvent impressionnantes, et vous aurez beau héler un taxi en faisant des gestes grotesques, peu de chance qu’il s’arrête. Lassé de errer pendant des dizaines de minutes dans les rues de Paris en pleine nuit à la recherche d’un taxi, voici quelques combines :

  • Appeler ton ami la G7, tu feras. Oui, en effet c’est sûrement la meilleure solution pour obtenir un taxi dans des temps raisonnables (disons, avant que les stations de métros ne réouvrent …). On appelle cette compagnie de taxi, on précise son adresse et il arrive généralement en moins de 10 minutes. Certes, c’est plus cher, comptez 5€ au départ de votre course.
  • Sur ton adresse, tu mentiras. Quand on est coincé place du Châtelet à chercher un taxi en pleine nuit, il faut savoir être malin. On prend alors n’importe quelle rue adjacente, et on prétexte qu’on habite rue de tartanpion.
  • Le serveur vocal de la G7, tu tromperas. Et oui, avoir un taxi relève plus de la ruse que du bon sens agricole. Quand la gentille madame de l’audiotel vous demande « tapez votre arrondissement », il faut savoir au moment opportun lui mentir. Préférez le 5ème ou le 6ème aux 1er ou 2ème qui sont tout le temps surchargés. Sinon, la madame risque de vous raccrocher au nez.

  • En désespoir de cause, tu appelleras ton ami de secours, les Taxis Bleus. Moins sympas et professionnels que la première, quand la G7 est occupée peut être saura-t-elle vous combler.

  • Bah … tu prends ton courage à deux mains et tu rentres à pied, parce que si t’attends comme ça, les stations de métros vont réouvrir ….

g7.jpg bleus.gif

Conclusion, c’est devenu la croix et la bannière pour trouver un taxi à Paris, et il faut être patient. Les taxis sont très chers et peu aimables. Les prix sont très variables, entre 10 et 20€ pour faire un Place Clichy-Denfert-Rochereau. Avec des encombrements on peut frôler les 15€ pour faire un simple Port Royal-Saint Michel.

Ils sont, parait-il, aussi nombreux que dans les autres grandes villes du Monde, pourtant on a toujours l’impression qu’il n’y en a jamais de dispo. La vraie raison de ce problème c’est l’incurie des agences de taxis qui n’arrivent pas à bien réguler leur flotte. Le « turn-over » n’est pas assez efficace, et certains préfèrent par exemple rester 2h à Roissy pour reprendre un autre client, plutôt que de rentrer sur Paris, vide.

Pour finir, faites toujours attention, beaucoup cherchent à vous avoir en empruntant des rues parallèles bien encombrées qui avec un peu de malchance seront bloquées par une livraison ou un déménagement, histoire de rallonger encore un peu plus la note. D’ailleurs, nous retrouvons notre amie Perette dans ses merveilleuses aventures parisiennes qui a toujours le don de se mettre dans des situations cocasses :

« Perette, naïve comme toujours sort de boîte près du champs de Mars. Elle trouve assez facilement un taxi mais, fatiguée par une soirée de furie sur le dancefloor, elle finit par s’endormir sur la banquette arrière. Le chauffeur finit par rapidement la réveiller en lui disant des choses qu’elles peinent à comprendre. C’est alors qu’elle découvre que le chauffeur n’a pas la moindre idée du chemin à emprunter. Finalement, elle se retrouve à dicter rue par rue le chemin à un inconnu à 4h du mat’, allant jusqu’à préciser où se situe le boulevard Montparnasse pour qu’il évite de le confondre avec le boulevard Raspail. Après plusieurs minutes, le taxi lui sort « mais votre rue, madame, n’existe pas ! C’est vous qui l’inventez, puisque je vous dis qu’elle n’existe pas » …Abasourdie, Perette préfère garder son calme. Des fois Perette se dit qu’elle devrait rentrer à pieds ».

« Un autre jour, Perette, complètement lessivée par sa journée se décide à prendre un taxi à Saint-Michel pour se rendre vers Strasbourg Saint-Denis, ce n’est pourtant pas compliqué c’est toujours tout droit. Perette est pourtant intriguée quand elle voit le chauffeur sortir sa carte de Paris, format « Paris, pour les nuls ». Notre amie se dit que décidément, les taxis parisiens la maudissent ».

Inscrivez-vous

Subscribe to our e-mail newsletter to receive updates.

15 Réponses à “Les taxis à Paris … voila quelque chose qui laisse songeur …”

  1. Carl
    3 août 2007 à 22:01 #

    Chaque trajet en taxi est une véritable expérience à Paris et le chauffeur est désagréable une fois sur deux. Non seulement ils sont chers mais en plus ils se permettent de nous faire des remarques dont on se passerait bien. Même les taxis G7 laissent à désirer. Je tombe souvent sur des chauffeurs qui débarquent avec 10 euros au compteur, d’autres qui se plaignent à n’en plus finir quand on leur tend un billet de 20 euros pour une course de 8 euros.

    Rien qu’hier soir le taxi n’a pu s’empêcher de nous critiquer parce que la course était soi-disant courte et on aurait pu rentrer à pieds puisqu’on a 20 ans. C’est ça… 2km à 2h du matin et avec un bagage… Je me suis bien retenu pour ne pas lui répondre.

    Ils sont payés cher pour faire leur travail alors qu’ils le fassent en nous épargnant leurs sautes d’humeur.

  2. lili
    6 octobre 2007 à 20:27 #

    moi je devais aller à l’aéroport (oui il y a des navettes blabla mais kan on se coltine deux grosses valises ,il ne faut pas oublier ke 1)on sera pas tte seule ds la navette et deux qu’on n’arrivera pas à faire 100 m ,justement à cause de ces grosses valise!)dc j’ai tél à taxi 6h du mat’..gars symapthique, je lui file l’adresse et je me prépare à surveiller les rues et le compteur en mm temps.La voiture stoppe à un feu rouge ,jusque là rien d’anormal sauf que le feu devient vert la voiture ne démarre pas…ok ..bon je me prépare à dire au chaffeur c vert mais klaxon des impatients derriére et il démarre…plus loin autre feu rouge(oui sa manque pas à paris..)rebelote il devient vert la voiture démarre pas ,cette fois je me penche vrt et je me fige : yx fermé il bouge plus!je me dit M****un malaise ds une voiture en plein paris et moi…avc mes deux grosses valises et un avion à prendre!je touche son épaule avc un « monsieur »le gars sursaute avc un air « mais qui quoi dt où ».ouep ,il s’était endormi…au volant…ouf à un feu..je lui ai parlé pdt tt le trajet aprés sa…la pluie,le beau temps…la vie…sinon super ton blog jai bien aimé l’article sur les starbucks!

  3. Taxi parisien
    24 avril 2008 à 20:00 #

    Je trouve les commentaires un peu sévères. Sans doute que les chauffeurs de taxi parisiens sont désagréables, mais il faut remettre les choses dans leur contexte : à Paris, tout le monde est désagréable, stressé et s’énerve facilement, du serveur dans un restaurant ou café, à l’usager du métro, pourquoi en serait-il autrement dans un taxi, il est difficile d’arracher un sourire à toute la ville !

  4. Julie
    13 juillet 2008 à 1:16 #

    Dernière expérience en date forte édifiante…
    Je désirais rentrer chez moi (M° Bonne nouvelle, dans les petites rues) d’une soirée à Montparnasse vers 3h du mat.
    Je trouve un taxi, je lui indique grossièrement la direction, et nous partons.
    Arrivés vers Réaumur Sébastopole, le bougre me demande s’il me dépose sur le boulevard Bonne Nouvelle !!
    Estomaquée je lui réponds non, je paye donc je veux être ramenée devant ma porte !
    Alors comme ça, c’est au client de faire des concessions et plus au taxi de faire son boulot ?

    NB: Il venait de commencer son service…

  5. amidou
    27 janvier 2009 à 11:03 #

    Si vous etes pas content vous avez qu’a prendre un velib?? nan? Toujours la a se plaindre ces parisiens,le chauffeur de taxi est un etre humain pas une machine ca lui arrive d etre de mauvaise humeur comme vous je pense et puis parfois c est vrai qu’il ya des gens qui exagere des course à 4 euro on s en passerait et surtout des commentaire comme les votres.

  6. 27 janvier 2009 à 14:08 #

    J’espère que vous plaisantez !

    Une course à 4euros ? Vous vous payez le luxe de refuser des clients parce que vous trouvez que ça ne vous rapporte pas assez d’argent ! On croit rêver ! Une course de 5 min à 5,70 € (prix min.) comme vous dites, cela me semble être au contraire une bonne affaire pour vous, non ? Il y en a qui mettent 3/4 d’h pour gagner autant.
    Vous êtes de mauvaise humeur ? Soit, on ne vous demande pas de faire la conversation, on aimerait juste éviter de devoir vous dicter l’itinéraire parce que certains taxis ne connaissent même pas comment aller à la place de la Contrescarpe ou rue d’enghien. Et si vous pouviez aussi arrêter de refuser les clients lorsqu’ils sont 4, cela nous éviterait de transformer nos soirées en cauchemar pour rentrer chez nous.

    Si les taxis parisiens ont si mauvaise réputation, ce n’est après tout pas qu’un cliché. Vous n’êtes pas dans le service public, le client est roi et n’a pas à succomber à vos caprices. Le client souhaite juste avoir un taxi disponible qui l’amène à bon port. Quand on dépense entre 10 et 20 €(40 € pour aller à l’aéroport), c’est la moindre des choses ! Sinon comme vous le dites, on prendrait les transports publics ou un velib à 1 ou 2 € …
    Vous semblez oublier une notion importante : le service. Prendre un taxi, ce n’est pas faire du covoiturage.
    Ne généralisons pas, il arrive de tomber sur de très bons chauffeurs de taxis, en particulier ceux de la G7 qui sont compétents et aimables.

  7. paul
    3 mai 2009 à 14:43 #

    On considère trop le taxi à paris comme des larbins corvéable à volonté : 11h/jours 6j/semaine soit +- 265h/mois pour +- 1500€ pour un artisan recette journalière 200€ moyenne. L’un des moins chers d’Europe avec plus de 16000 véhicules a paris pour 2 millions d’habitants contrôlé par la police (petite remise non contrôle, on a vu le résultat agression, meurtre et encore, chauffeur au casier judiciaire plus flou !) ! En comparaison new York en comporte 12000 pour 8 millions d’habitants comme un transport au rabais, tarif A ridicule entre 10h et 17 h et des bouchons monstrueux record en Europe et la pollution n’en parlons même pas ! Pour la ville lumière depuis l’arrivée a la tète de paris de Mr Delanoë et de son compère Denis baupin, course ridicule pour faire 2kms/max, les taxis de banlieues en rigole d’ailleurs !  » Vous êtes les larbins des bobos a l’égaux surdimensionnés disent’ ils

  8. BLIN
    2 août 2009 à 13:32 #

    je me rend souvent d’ASNIERES à l’hopital bichat la course varie de10 à
    20 euros sans que le trajet soit plus emcombré
    Même la compagnie G7 M’envoie des chauffeurs grossiers et impatients
    j’ai 82 ANS et ne peut monter et sortir rapidement d’un taxi
    Que faire pour remédier a cet état de choses
    Merçi de me répondre
    S.BLIN

  9. curtis
    9 janvier 2011 à 6:47 #

    Je viens pousser un GROS coup de gueule. Hier soir je vais à la fête d’adieu d’une copine qui quitte Paris pou NY. À 2h30 du matin je quitte la soirée (près de Gare de l’Est) pour rentrer chez moi (Invalides). Aucun taxi. Enfin, aucun taxi disponible. Je commence à marcher. Partout des gens qui arpentent les rues, qui cherchent eux aussi. Toujours rien.

    Je vous la fais rapide, parce que je veux aller à l’essentiel : aucun taxi disponible, je continue à rentrer à pied.

    Vers 4h00, au niveau du pont des Arts, j’en vois un à un feu. Je vais le voir, je lui donne mon adresse par la fenêtre entr’ouverte. Le mec me dit qu’il rentre chez lui et que ce n’est pas sur sa route ! Là-dessus il prend les voies sur berge. Autrement dit, il va vers chez moi !

    Finalement je suis rentré à pied ! À 4h30 du matin !

    Je n’ai jamais vu ça nulle part. Je trouve que c’est une honte. On est quand même dans une une plus grandes villes du monde. On est en droit de bénéficier des services élémentaires. Quand il m’arrive de dire à un chauffeur de taxi que ce n’est pas toujours évident de s’en dégoter un, en général les mecs me répondent, non non, pas du tout. Je me demande s’ils ont déjà cherché, eux, à prendre le taxi à Paris.

    Après une nuit pareille, j’en veux à tout le monde. Je considère les chauffeurs de taxis parisiens d’un très mauvais oeil : c’est quoi, c’est un putain de lobby ? On est en Allemagne de l’Est ? Mais j’en veux aussi à ces gros flemmards de la RATP de fermer entre 1h et 5h du matin. J’en veux à la mairie de Paris qui n’est pas foutue de proposer autre chose que ces saloperies de noctambus qui passent une fois toutes les demi-heures, qui sont toujours blindés et qui desservent trois pauvres stations. je ne parle pas de leurs bornes de Vélib : il faut avoir fait putain de Polytechnique pour suivre les instructions, et encore, après ça, on n’a pas la garantie de réussir à retirer le vélo de la borne. On paye quand même suffisamment d’impôts. Qu’est-ce qu’ils branlent ?

    D’ailleurs, parlant de cette connerie de Vélib, je ne sais pas combien de blé ça a coûté à installer. À la place (ou en même temps, d’ailleurs) il aurait peut-être été plus simple d’ouvrir le métro la nuit, non ? Il aurait peut-être été plus simple d’augmenter le nombre de taxis aussi. De faire comme à Londres par exemple.

  10. Marre
    1 novembre 2011 à 0:32 #

    C’est très simple :

    Paris est le seule ville au monde où il est plus compliqué et plus stressant de prendre un taxi que tout autre mode de transport.

    Parce qu’en général on dérange ces messieurs (les -rares- dames sont plus rigolotes, en moyenne).

    Le plus drôles de l’histoire, c’est que ces sales types font la loi – leur loi -, pendant que M. Delanoe considère Paris de l’arrière de sa voiture avec chauffeur.

Laisser un commentaire

Bar Le Yachting |
La Passion Des Hamsters |
NOS ANNEES COLLEGE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Des perles et encore des pe...
| scrapb
| sapl