Le délicabar : le décontracté faussement chic.

delicabar.jpg
Vous auriez pu vous croire dans l’un des bars branchés de Tokyo, New-York ou Madrid, et bien pas du tout, vous êtes au nouveau café à la mode, au premier étage du Bon Marché,à Paris. Ambiance « design », meubles colorés façon « Ikéa », carte exotique n’hésitant pas à proposer des mélanges plutôt audacieux comme un sabayon à l’estragon, ou un thé à la vanille etc. Vous l’aurez compris, nous sommes en plein dans l’univers du fooding, ce nouvel état d’esprit qui tend à réinventer la cuisine en osant des mariages parfois plus que curieux (mélange du sucré et du salé, légumes servis avec du chocolat …). Après dix minutes d’attente, un serveur daigne prendre notre commande, nous arrachant les cartes avant même d’avoir retrouvé ce que nous désirions. On attend alors avec impatience le thé glacé commandé façon « delicabar », et au final on se retrouve avec un verre pas plus haut que trois pouces, et qui vous sera facturé 6 euros. On goûte, on se dit que c’est drôlement abusé, surtout pour du thé, et au final on est déçu par cette tisane flottasse d’une banalité totale, et bue en trois gorgées. Installé au bar, notre conversation est ponctuée des « putain », « merde », « fait chier » du serveur, venant probablement d’être embauché pas plus tard que hier. Service négligé, à peine aimable, et prêt à vous refuser une commande au bar sous prétexte que le service du barman est terminé. Au final, on sort déçu de ce bar faussement branchouille, encore un qui sous la carte du « hype branché » en profite pour vous faire payer un max.

Inscrivez-vous

Subscribe to our e-mail newsletter to receive updates.

Aucun commentaire.

Laisser un commentaire

Bar Le Yachting |
La Passion Des Hamsters |
NOS ANNEES COLLEGE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Des perles et encore des pe...
| scrapb
| sapl