Archive | 3 septembre 2007

Le nouvel aménagement de la Rue de Rennes : le questionnaire de Delanoë.

rennes.jpg

Aujourd’hui a été envoyé aux habitants des quartiers Saint-Germain, Monnaie, Odéon, Rennes, Saint-Placide, Notre-Dame des champs, Raspail Montparnasse et Pasteur Montparnasse un questionnaire sur le futur aménagement de la Rue de Rennes et sa possible transformation en rue piétonne. A quelques mois des élections municipales, Delanoë a préféré demander l’avis aux concernés pour éviter de faire de ce sujet à controverse une mauvaise publicité. Déjà on se demande pourquoi seuls les proches habitants de la rue de Rennes participent au questionnaire. Le problème de cette rue ne concerne-t-il pas tous les parisiens ? Ensuite, le questionnaire est troublant. Je ne conteste pas son contenu (il est vrai que la Rue de Rennes n’est vraiment pas agréable), mais sa forme. Voici quelques extraits :

Première question (qui n’en n’est pas une) : « La rue de rennes est très minérale et manque d’arbres ». Votre avis ? OUI tout à fait, OUI plutôt, NON plutôt pas, NON pas du tout.

C’est ce qu’on appelle une question fermée. Comment peut-on répondre sans faire preuve de mauvaise foi que NON la rue ne manque pas d’arbres vu qu’il n’y a pas un seul arbre sur la rue de Rennes !

Traduction : la réponse à cette question sera exploitée de la façon suivante : Les gens ont répondu OUI, ce qui montre bien qu’il faut planter des arbres et donc agrandir les trottoirs et réduire les voies de circulations pour les voitures.Deuxième question : « La rue de rennes est polluée et bruyante ». La aussi, vous ne pouvez que répondre OUI. Par définition, un grand axe de circulation est bruyant.

Traduction : la réponse à cette question sera exploitée de la façon suivante : « cela montre bien que les gens veulent rendre la rue piétonnière ou au moins limiter la circulation, puisqu’ils la trouvent trop bruyante ».

Troisième question : « la fréquentation est différente selon les heures de la journée et selon les jours de la semaine ». Dans le genre truisme, cette phrase ne fait pas mieux.

Le questionnaire finit même par être drôle : « dans le cas d’un phasage dans la réalisation d’un aménagement rue de Rennes … ». La mairie aurait-elle perdu son latin ?

Et pour finir, la perle des perles. A la fin de ce questionnaire, on nous demande notre avis sur cette affirmation : « La rue de Rennes possède de belles façades … ». Si je réponds NON, vous croyez que la mairie va détruire tous les bâtiments haussmanniens de la rue ?

Bar Le Yachting |
La Passion Des Hamsters |
NOS ANNEES COLLEGE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Des perles et encore des pe...
| scrapb
| sapl