Classement meilleurs bars d’hotels à Paris, critiques, palaces

Puisque les classements sont à la mode, voici celui des meilleurs bars d’hôtels de la capitale. Il n’a pas été facile de leur attribuer une note et de les départager. N’hésitez pas à laisser vos impressions sur ces bars et ce classement !

La plupart de ces bars ont fait l’objet d’un article sur ce blog, il suffit de cliquer sur le nom du bar souhaité pour voir s’afficher l’article.

cinq2.jpg

Le bar du Georges V : 18/20
Ce qu’on aime : une adresse de grand standing où le luxe est omniprésent avec ses tapisseries aux murs et ses boiseries, le choix de la carte et un service très attentionné dans le plus beau palace de la ville
Ce qu’on n’aime pas : l’obligation de réserver

Le bar panoramique Concorde Lafayette : 17/20
Ce qu’on aime : sa vue panoramique du 33ème étage de l’immeuble (bar le plus haut de Paris après la tour Montparnasse), le service impeccable et les cocktails délicieux
Ce qu’on n’aime pas : l’ambiance musicale qui pourrait être revue et une déco vieillissante trop visible de jour

hyatt.jpg

Le Park Hyatt : 16/20
Ce qu’on aime : sa cheminée en plein centre, son confort et sa tranquillité à deux pas de l’Opéra, sa déco très design et chaleureuse, son choix de thés, les senteurs diffusées
Ce qu’on n’aime pas : les desserts à 15€ sans grand intérêt

Le bar de l’hôtel Crillon : 15/20
Ce qu’on aime : l’ambiance conte de fées, le service sans fausse note. Parfait aussi bien pour prendre un verre que pour l’heure du thé
Ce qu’on n’aime pas : le prix des desserts (la religieuse a du mal à passer)

Le Duke’s Bar de l’hotel Westminster : 14/20
Ce qu’on aime : les prix moins chers que les autres bars de cette catégorie (7€ le thé par exemple), la déco ancienne et un peu vieillotte très british, les fauteuils en cuir vert et l’ambiance feutrée
Ce qu’on n’aime pas : le peu de places, l’entrée banale de l’hôtel

meurice.jpg

Le bar 228 du Meurice : 14/20
Ce qu’on aime : le lieu magnifique et le confort irréprochable, le groupe de jazz en début de soirée
Ce qu’on n’aime pas : le nombre restreint de tables depuis la rénovation faite par Starck

Le Dokhan’s : 13/20
Ce qu’on aime : le côté intimiste de la salle, la dégustation de 3 champagnes avec ses délicieux amuse-gueules, sa salle magnifique
Ce qu’on n’aime pas : service assez lent et très rapidement complet

Le bar du Plaza Athénée : 13/20
Ce qu’on aime : la déco mélangeant avec habilité le charme de l’ancien et du design : lustres, cheminée en écran plasma, comptoir du bar donnant une impression d’être givrée …
Ce qu’on aime pas : le prix qui ne justifie en rien la qualité, les serveurs qui tournent des dizaines de fois à coté de votre table et qui vous nettoient la table toutes les deux minutes, la fermeture le samedi soir pour des soirées privées

Le Pershing Hall : 12/20
Ce qu’on aime : la déco avec cette idée originale d’ouvrir le cœur de l’hôtel sur une ancienne cour intérieure couverte l’hiver, et découverte durant les beaux jours, le mur végétal immense amenant fraîcheur et exotisme … On peut ainsi manger sur les balcons au 1er étage ou au rez-de-chaussée. Musique branchée et ambiance lounge (très sombre le soir).

Ce qu’on n’aime pas : beaucoup de monde, et la salle du bar est sans grand intérêt. Il vaut mieux être installé sur le bord de la cour.

lutetia.jpg

Le bar du Lutetia : 10/20
Ce qu’on aime : sa grande salle avec ses rideaux et fauteuils en velours rouges, sa grande verrière et son coin salon de thé avec des thés délicieux. Sa proximité du Bon Marché est également un atout majeur de ce bar.
Ce qu’on n’aime pas : quasiment toujours complet, et un service digne du troquet du coin.

Le Lucien au Fouquet’s : 9/20
Ce qu’on aime : son emplacement à deux pas des Champs-Élysées, sa terrasse très agréable et tranquille à l’écart du chahut de l’avenue, une déco signée Garcia
Ce qu’on n’aime pas : les quantités d’alcool des cocktails, le rapport qualité/prix, les olives rabougries avec leurs amandes insipides, le service assez impersonnel

murano.jpg

Le Murano : 8/20
Ce qu’on aime : le pari audacieux d’avoir installer un hôtel étoilé à deux pas de République, une déco anticonformiste avec sa cheminée au gaz, la musique bien mixée et le côté tendance du lieu

Ce qu’on n’aime pas : beaucoup de choses en fait : les cocktails uniquement tournés fooding (poivrons, concombre etc.…), les serveurs qui se soucient plus de leur look que de leurs clients, le chanteur qui se déplace avec son micro façon karaoké pour faire chanter les clients qui n’en n’ont manifestement pas envie.

Inscrivez-vous

Subscribe to our e-mail newsletter to receive updates.

10 Réponses à “Classement meilleurs bars d’hotels à Paris, critiques, palaces”

  1. patricia
    13 mai 2008 à 15:29 #

    bjr
    l’apicius tu connais pas , il parait que c’est le meilleur bar de paris

    prorietaire jp vigato
    super classe

  2. 13 mai 2008 à 19:07 #

    ah non je ne connais pas, mais leur site internet donne vraiment envie d’y aller avec ce jardin en plein milieu de paris ! Dès que je pourrais, j’irai voir ce que cela donne.
    Merci pour l’adresse !

  3. julien
    10 juillet 2008 à 22:22 #

    Sauf que l’apicius n’est pas un hôtel… Le bar vaut quand même le détour et beaucoup d’hôtels pourraient s’inspirer de son niveau.

    Ou se situe le bar hemingway de l’hôtel ritz dans votre classement ?

  4. gilles et béa
    30 mars 2009 à 17:18 #

    nous avons décider ma chérie et moi de se faire un bar de palace tout les mardi de chaque semaine
    nous avons commencer par le murano les cocktails sont moyens et les alcool découverte genre la téquila platinium a 100 euros oufff
    pour l’instant notre préféré reste le concorde lafayette avec sa vue sur paris magnifique et la clientéle fémine qui la compose :)
    nous sommes a votre écoute pour toute subjection et vos conseils
    merci
    gilles et béa paris

  5. Mazzeru
    12 novembre 2010 à 15:57 #

    Ben il est où l’Hemingway ?
    (je suis pas objectif c’est mon préféré…)

    J’aime l’inventivité des cocktails de Colin Field
    Le nombre de place réduit, et l’ambiance coloniale.
    La personnalité du bartender et le professionalisme du personnel.

    Je n’aime pas …
    ben rien en fait, ah si, les prix mais bon comme disait audiard : « le prix s’oublie la qualité reste »

  6. Raph bou
    2 mars 2011 à 22:49 #

    Pas d’accord avec vous. Je trouve qu’il manque les bars du Ritz dans une ambiance chic très particulière.
    Surpris de voir une si bonne note au bar du Crillon, qui sert des chips et des bretzel simples avec les verres à 25 € !!! pour un palace c’est léger, on trouve de meilleurs accompagnements dans les bistrot de quartier.
    Et contrairement, au Bar du Fouquet’s Barrière, dans un très beau cadre alliant modernité et ambiance feutrée, les accompagnements servis avec les verres (à l’heure du thé, à l’apéritif…) sont très recherchés avec 3 pièces par personne, et c’est servi automatiquement, même avec un thé à 8 € !!!

  7. driss
    18 juin 2011 à 0:02 #

    expérience désastreuse au bar du plaza athénée (lieu sacrifié sur l’autel de la froideur, d’une décoration « m’as-tu-vu », d’absence d’accompagnements qui donnait une impression d’atmosphère étouffe-chrétien) + bar du 228 ( verres servis comme de la kronembourg par un serveur trop occupé à discuter en même temps avec son collègue + absence d’accompagnements + manque de considération total : plus préoccupés d’être aux petits soins d’une clientèle anglo-saxonne : à la mesure de la grossièreté, nous avons donc passé le dernier quart d’heure à rire grossièrement comme des imbéciles comme si nous nous trouvions dans un vulgaire troquet : espérons que le message soit passé).
    Je suis définitivement sous le charme du Ritz. Le service est exceptionnel. Merveilleux souvenirs au Ritz Bar Les accompagnements sont sans cesse pourvus sitôt ceux-ci consommés, les verres sont immédiatement remplis avec délicatesse lorsqu’on commande une bouteille – reposant dans son magnifique écrin de glace – par un serveur d’une grande amabilité. La classe sans obséquiosité. Vous êtes traités comme des hôtes de marque. SOuvenir très agréable du Bar Vendôme à l’heure du tea time. Le cadre est somptueux, les pianistes sont des virtuoses. Le service est plus nuancé qu’au Ritz Bar. On ne vient pas vous voir pour remplir vos verres etc… Mais grande sensation de chic décontracté. Le fait de devoir réserver pourra heurter quelques sensibilités pour accéder à ce Parnasse.
    Le George V. O merveille !
    Dire que j’ai aimé prendre mon chocolat chaud accompagné d’un financier aux fruits de saison est un euphémisme. Beauté du palace, quintessence d’un service qui prévient les moindres caprices, virtuosité d’un pianiste qui accompagne des rêveries esthétiques… moment idéal pour continuer à écrire son 1er roman.
    Petit récit de ce lundi de Pentecôte 14 juin 2011
    L’entrée du palace annonce clairement la couleur. Greta Garbo/ Les Rolling Stones/ Mariah Carey/ Céline Dion passent souvent par là. Vous ne faites pas partie de ce monde là ? Qu’importe, un des portiers vous adresse un magnifique sourire et pousse à votre attention la porte dorée au tambour battant. Vous arrivez dans le hall et là waouhhhh vous avez la respiration bloquée. Tout est en marbre. Le GEorge V est réputé dans le monde entier pour ses compositions florales dont l’auteur n’est autre que Jeff Leatham changées tous les 15 jours. Vous restez dans un état contemplatif face à cette aptitude humaine à rendre les choses si belles. Intimidé, vous vous adressez à un des maîtres d’hôtel pour leur faire savoir votre intention d’aller prendre un tea time. CAR IL NE FAIT PAS RESERVER COMME LA RESPONSABLE DU BLOG L’A ECRIT. LA RESERVATION EST UN PRIVILEGE RESERVE SEULEMENT AUX CLIENTS QUI Y SEJOURNENT. Vous devez donc assumer une situation aléatoire : celle de risquer d’essuyer un refus si les lieux sont complets. On est proche de la frustration voire de l’humiliation dans ce cas.
    Si vous remportez cette épreuve (prétendre se sustenter au George V est une petite gageure qui ne va pas toujours de soi héhé), avec un grand sourire on vous accompagne en personne jusqu’à la grande galerie où on vous confie au soin du responsable du tea time. Vous êtes traités comme si vous étiez un hôte de marque. On vous dit bienvenu au George V, c’est un plaisir de vous acceuillir, désirez-vous que nous prenions votre manteau… Bref on vous conduit jusqu’à une galerie somptueuse au milieu de laquelle trône un pianiste qui joue somptueusement bien. On recule un énorme fauteuil louis XV sur lequel on dépose un petit coussin pour que vous puissiez bien caler votre dos. On vous propose de vous asseoir. ). LE PETIT DETAIL QUI FAIT TOUTE LA DIFFERENCE : on vous apporte un magnifique mini tabouret d’époque pour que vous puissez POSER VOTRE SAC que vous soyez un homme ou une femme (je suis un garçon en la circonstance) . On vous propose ensuite de vous apporter le journal, le magasine du George V (un palace qui a son propre magasine) et le journal. Le figaro : bof bof je ne suis pas de droite mais bon il y avait un article intéressant à propos de l’organisation du baccalauréat : je me suis demandé s’ils n’avaient pas deviné que j’étais prof. Ensuite on vous présente une carte et là c’est la torture car vous avez toutes les variations de thé, de gourmandises inimaginables. Il faut bien faire un choix pourtant. Je m’arrête à un chocolat chaud et à un financier aux fruits de saison. On me propose en attendant de l’eau. Alors bien entendu ce n’est pas un pichet qu’on va remplir au robinet. C’est une bouteille eau minérale wattwiller en verre d’une douce fraîcheur qu’on apporte et qu’on remplit (ils peuvent intervenir quand votre verre est vide pour vous le remplir à nouveau). Alors en général quand vous commandez une seule boisson et une patisserie vous ne vous attendez pas grand à chose. Mais je peux vous garantir qu’on vous apporte des tonnes d’accompagnements. Vous resortez VOUS N’AVEZ PLUS FAIM. VOUS AVEZ FAIT VOTRE REPAS DU SOIR. Bref dans un ballet de porcelaine, de couverts en argent, de serviette en soie j’ai vu ma table LITTERALEMENT COUVERTE. J’avais juste commandé à la base une boisson et un gâteau. Vous comprenez alors que vos 11 euros vous les rentabilisez bien mieux que dans d’autres endroits surpeuplés car visiblement accessibles au petit peuple (pas comme tous ces grands palaces, lieux de VIP inaccessibles aux profanes que nous sommes : quelle erreur !) On m’apporte une grosse théière dont le contenu peut bien remplir au moins trois grosses tasses de porcelaine de chocolat chaud à l’ancienne. Le goût est unique. On vous le sert avec élégance et aisance. On vous souhaite une excellent dégustation. Vous êtes dans mon cas gêné au départ car vous n’avez pas l’habitude du rituel : par quoi commencer ? Comment manger ces mille merveilles ? Y a-t-il un code ? Vous regardez un peu autour de vous. Les gens dégustent comme si de rien n’était. Alors vous vous lancez. Je vous préviens. Vous ne pouvez pas venir à bout de votre tea time. Il y a tellement d’accompagnements : confitures, clotted cream, miel, petits bonbons fait maison. Vous êtes un peu honteux mais vous ne pouvez vous empêcher de glisser quelques friandises dans votre sac que vous dégusterez un soir devant un bon bouquin au coin du feu ou d’une musique jazzy. Ha petite anecdote : vous vous tâchez ? On vous apporte dans une petite coupe de porcelaine contenant une eau de source gazeuse. Avec une petite serviette de soie. Vous vous demandez comment vous allez pouvoir faire disparaître une tâche de chocolat sur une chemise blanche avec ça. Hé bien franchement je témoigne tout disparaît. Bref la grande classe dans ses moindres détails quoi. Vous avez du mal à partir. La musique au piano est trop belle, les grandes portes fenêtres ouvrent sur des jardins intérieurs avec leurs fontaines somptueuses; vous lisez, vous écrivez… et on ne vous presse pas pour partir. Un luxe qui commence à 11 ou 18 euros pour ces prestations je dis oui. Offrez-vous ces souvenirs raffinés si vous venez, ça fait nécessairement partie de votre parcours : ne vous limitez pas à la Tour Eiffel ou au Louvre. Ne salivez pas derrière des vitrines de luxe qui vous semblent inaccessibles : poussez la porte pour pénétrer dans un monde dans lequel vous allez faire une cure de douceur de vivre et de plaisir.

  8. Anna
    6 août 2011 à 17:52 #

    Moi j’ai adoré l’hotel Particulier. Ilss ont fait un petit salon lounge dehors super cosy et so chic…Genial de boire du champagne rosé l’apres midi avec son chéri.

  9. Sophie
    8 août 2011 à 14:05 #

    Je vote Burgundy pour son Baudelaire..

  10. Guillaume
    11 septembre 2012 à 11:41 #

    Au Murano, rien ne change. La déco est plutôt réussie ; le reste est calamiteux.
    40€ pour deux coupes de champagne servies dans des verres dignes d’ikea…
    Après avoir demandé (à plusieurs reprises) un accompagnement au serveur ultra-looké, nous avons un mini cannelé…
    Service lamentable : long alors que nous étions six clients, et pas professionnel pour deux sous.
    Je suis étonné que cette adresse existe encore !

Laisser un commentaire

Bar Le Yachting |
La Passion Des Hamsters |
NOS ANNEES COLLEGE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Des perles et encore des pe...
| scrapb
| sapl