Archive | 12 mai 2008

Dossier : Les Champs-Elysées : une avenue où les spéculations vont bon train.

             elysees.jpg

Alors que la flambée des prix de l’immobilier ne semble pas vouloir s’arrêter dans la plupart des grandes villes du monde, Paris n’est pas épargnée par ces augmentations démesurées contraignant certaines grandes enseignes à quitter leurs emplacements pour de plus modestes. Dans notre capitale, ce combat se joue principalement sur les Champs-Elysées, 3ème avenue la plus chère du monde après la Vème Avenue à New-York et Causeway Bay à Hongkong. Certains magasins sont donc menacés de fermeture. Pourtant, au même moment d’autres sont annoncés en grande pompe. Petit tour d’horizon de ce remue-ménage de printemps.

Les boites de nuit.

Le Queen et le VIP Room pourraient fermer leur porte. Depuis des années la rumeur de la fermeture du Queen se fait entendre, mais aujourd’hui elle devient de plus en plus sérieuse. Recours en justice et bataille judiciaire avec le bailleur, le gérant de la boite Philippe Fatien

arrive difficilement à assumer la hausse de son loyer qui est passé de 140.000 € à 1 M€ par mois en quelques années. Le Queen qui avait selon les propres mots de son propriétaire « relancé l’avenue » dans les années 80, à une époque où les Champs-Élysées n’avaient pas encore autant d’attrait. Le Queen, symbole des nuits parisiennes pourraient donc devenir … un concept store BMW.

                 queen.jpg

De même le VIP room, célèbre boite select créée par le DJ Jean Roch peine à résister aux spéculations immobilières, en étant placé dans la galerie des Champs-Élysées où Starbucks s’est installé il y a quelques mois. L’emplacement appartient au Planet Hollywood qui vient de fermer ses portes, contraignant ainsi par la même occasion le VIP Room à quitter les lieux. La fermeture était annoncée depuis février mais des soirées sont toujours organisées comme par exemple l’after show de Kylie Minogue il y a quelques jours. Affaire à suivre …

La restauration.

Le domaine de la restauration ne déroge pas non plus à la règle, il est également touché. Pomme de pain serait donc sur le point de fermer sa boutique du 50, tandis que MacDonald’s réfléchirait à la fermeture de son restaurant des Champs ! Cela peut paraître incroyable lorsqu’on sait que le chiffre d’affaire de la firme américaine a atteint les 2,5 milliards de dollars l’année dernière. L’entreprise lance actuellement une procédure contre son bailleur pour s’opposer à l’augmentation excessive de son loyer de 4000 € à 10 000 € le m².

Les magasins de vêtements.

La plus belle avenue du monde accueille également beau nombre de magasins de fringues. Aujourd’hui ces magasins représentent un peu moins de 40% des commerces de l’avenue. Gap, Zara, Benetton …. impossible de passer à côté sans les voir. D’ailleurs, H&M est toujours en négociation pour récupérer les locaux du Club Med mais la mairie s’y oppose invoquant un nombre déjà trop important de magasins d’habillement. Le groupe a cependant déposé un recours en attente de jugement.

De son côté, Abercrombrie & Fitch, célèbre marque de vêtements américaine inconnue en France, pourrait s’installer au 23 à la place de la compagnie aérienne Thai Airways.

               nespresso.jpg

Les champs sont donc le théâtre de spéculations particulièrement importantes, car elle assure pour les enseignes qui s’y installent non seulement le prestige d’une adresse mais aussi une clientèle internationale très nombreuse et des horaires d’ouverture peu contraignantes (ouverture le dimanche et 24h/24 entres autres).

Une inquiétude se lit alors sur tous les visages: risque-t-on d’assister dans les années qui viennent à une uniformisation des magasins sur les Champs où seul les plus grandes marques de luxe, de vêtements et de restauration rapide survivraient ? Le passé a déjà montré que les « petits » ne pouvaient pas résister très longtemps. On ne compte plus le nombre de cinémas qui a fermé depuis une trentaine d’années sur l’avenue (une quarantaine). D’ailleurs, l’UGC Normandie songe lui aussi à plier bagages. De même la dernière pharmacie des champs au 71 vient de quitter les lieux et la Poste est menacée de fermeture.

Mais comme le dit le proverbe, « le malheur des uns fait le bonheur des autres ». Aussi, Orange, Nespresso, Bompard et Starbucks ont inauguré leur boutique au début de cette année, tandis que Fiat prévoit de s’installer en lieu et place de l’ancien Drugstore Matignon sur le rond-point des Champs-Élysées, dans quelques mois. Les Champs ne sont donc pas prêt d’être désertés par les grandes enseignes qui continuent à brasser une clientèle toujours plus internationale. La relève est donc assurée.

Bar Le Yachting |
La Passion Des Hamsters |
NOS ANNEES COLLEGE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Des perles et encore des pe...
| scrapb
| sapl