Archive | 15 juillet 2008

Critique : Café Verlet, torréfacteur aux odeurs ennivrantes.

            cafeverlet.jpg

C’est par hasard en nous promenant rue du Faubourg Saint-Honoré que nous avons été attiré par les odeurs de café venant du torréfacteur Verlet. Une odeur enivrante qui attire les clients prêts à faire la queue jusque sur le trottoir pour acheter le précieux grain. Comment alors ne pas résister et essayer un de leur café ?

Une fois assis, on y découvre une carte très riche : de nombreux cafés entre 2,70 et 3 € venant de Birmanie, d’Ethiopie ou encore d’autres contrés d’Asie et d’Amérique du Sud. La carte propose également une large gamme de thé, un frappuccino à 6,50€ et un cappuccino à 4,50€.

Nous prenons finalement un café moka et un cappuccino. Le café arrive rapidement servie dans une tasse en forme de feuille d’arbre. L’idée est originale. Le cappuccino semble poser plus de problème. Je le vois préparer par une jeune débutante, non sans mal. Première tentative ratée lorsqu’une autre serveuse lui dit de le refaire. Deuxième essai pas bien plus concluant, le patron lui demande de recommencer et l’aide finalement. C’est donc la troisième mouture, si je puis dire pour du café, qui m’est servi.

Malgré cela, le café n’est pas terrible, le moka n’est pas tellement mieux, pas mauvais mais rien d’extraordinaire. Dommage.

Bref, on viendra ici surtout pour un thé tout en s’imprégnant des odeurs entêtantes du café et profiter du décor ancien tout en bois.

Cafés Verlet, 256 rue Saint-Honoré, 1er

Bar Le Yachting |
La Passion Des Hamsters |
NOS ANNEES COLLEGE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Des perles et encore des pe...
| scrapb
| sapl