Archive | 30 août 2008

Petit-déjeuner à L’Hotel, 13 rue des Beaux-Arts, déco Garcia.

hotel1.jpg
Appeler un hôtel « L’hôtel » n’est pas forcément le choix le plus judicieux qui soit. Imaginez-vous en train de demander aux renseignements l’adresse de l’hôtel l’hôtel. On se croirait dans un passage du dîner de con où Monsieur Leblanc énonce son nom « Juste Leblanc », ou encore dans le film La vérité si je mens 2 où la mere demande « Pour le traiteur, j’ai pensé qu’on pouvait prendre le Nôtre», réponse : «C’est le Nôtre mais si vous préférez prendre le vôtre… ». «Non, on va prendre le vôtre ».

Histoire de pousser le vice jusqu’au bout, le restaurant s’appelle aussi « Le restaurant ». Imaginez la conversation ubuesque « bonjour je vais manger au restaurant le restaurant de l’hôtel l’hôtel ».

Revenons en à la critique. Mis à part son nom surprenant, L’hôtel est chargé d’histoire. C’est à cet endroit que Oscar Wilde y finit ses jours. Aujourd’hui les stars et parisiens branchés en manque d’intimité viennent se ressourcer dans le restaurant 1 étoile Michelin ou dans l’une des chambres luxueuses de l’hôtel.

L’entrée est discrète, typique des hôtels germanopratins, assez austère avec leur façade en pierre. A l’intérieur, on y découvre une déco intimiste signée Garcia. La salle dédiée au petit-déjeuner mais aussi au repas, se situe au fond du couloir. Les velours aux nuances irisées des fauteuils, la moquette imitation « panthère » tachetés de noir, les abat-jours en accordéon, les miroirs anciens et les colonnes style empire font de cet endroit un véritable petit boudoir. La lumière tamisée est apportée par la verrière et la courette disposant de deux ou trois tables.

      hotel2.jpg
Le petit-déjeuner continental. Pour 18€ vous aurez des viennoiseries (pain au chocolat, croissant, brioche et pain) accompagnées de confiture, miel et beurre, un yaourt nature et des céréales (muesli ou chocolat) servies avec une boisson chaude (thé, café ou chocolat) et un jus de fruits (orange, pamplemousse …). Le service est rapide et efficace mais un peu gauche.

Les céréales présentées dans un sachet en plastique rappellent un peu trop les portions Kellogg’s pour enfants. Les viennoiseries sont quant à elle excellentes, les confitures réussies, le thé Kusmi Tea bien choisi et le jus d’orange parfait.

On reprochera cependant qu’il n’y ait ni œufs ni bacon proposés vu le prix du petit-déjeuner. 18€ c’est un peu cher pour ce que c’est. Enfin, la salle entièrement retapée en 1999 a déjà pris un sérieux coup de vieux, les tissus semblent vraiment défraîchis.

      hotel3.jpg
Pour résumer, une bonne adresse à réserver pour les froides matinées d’hiver pour se retrouver dans une salle cosy confortablement installé en se prenant pour Oscar Wilde le temps d’un petit-déjeuner avant de se promener dans le quartier Saint-Germain embrumé puis de rejoindre le Pont des Arts par la rue Bonaparte. Quitte à se complaire dans le cliché, autant le cultiver jusqu’au bout.

L’Hôtel

13 rue des Beaux-Arts

petit-déjeuner servi jusqu’à 10h30

pour plus d’informations à propos de l’histoire passionnante de cet hôtel, cliquez ici.

Bar Le Yachting |
La Passion Des Hamsters |
NOS ANNEES COLLEGE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Des perles et encore des pe...
| scrapb
| sapl