Menu Fraîcheur dans un wagon-bar du TGV.

repastgv.jpg

Il faut bien le dire, manger au wagon bar du tgv n’a rien d’exaltant. Malheureusement il arrive parfois (trop souvent ?) qu’on attrape son train à la volée et qu’on ait pas eu le temps d’acheter un délicieux sandwich avant son départ. Pour éviter de mourir affamé, le wagon bar reste donc le seul recours sinon d’attendre 3, 4 voire 5h avant d’arriver. Pourtant, la carte a de quoi refroidir les plus téméraires. Les prix s’envolent. 2,70 € pour un thé, 5 ou 6 € le sandwich, 15 € une pauvre formule avec un croque monsieur, une salade, un dessert et une boisson, 2,20 € une barre chocolatée. Sachant pertinemment que cela ne va pas être terrible, je me rabats sur le Menu Fraicheur.

Le Menu Fraicheur. On se demande bien ce qu’il peut y avoir de « fraîcheur » dans ce menu. On s’attendrait à une pluie de légumes et de fruits, une farandole de produits frais qui explosent de saveur dans l’assiette. On se retrouve face à des aliments emballés sous vide. Alors pourquoi employer le mot fraicheur ? Pour préciser que les produits ne sont pas périmés? Encore heureux lorsqu’on paie 10,20 € le menu !

Le sandwich. Semblable à ceux que l’on trouve sur les aires d’autoroutes. En plus mauvais et qui se mange en trois bouchées.

La crème brûlée. Une crème brûlée qui n’est pas brûlée, avouons-le c’est frustrant. C’est un peu comme manger un soufflé qui n’a pas gonflé. Alors certes cela se laisse manger, mais ça n’a pas grand intérêt.

Le coca. Un grand cru.

Le thé. On nage en plein délire. Aujourd’hui, arriver à servir un thé imbuvable est toujours une chose qui me fascine. C’est sûr qu’avec une eau tout juste chaude le pauvre sachet Lipton a bien du mal à infuser. D’ailleurs, Petit sachet Lipton cherche toujours désespérément eau frémissante …

Bref, ce n’est certainement pas avec ce « délicieux » repas que la SNCF nous donnera envie de voyager sur leurs lignes. Heureusement que le confort des sièges et les liaisons régulières vers la capitale sont toujours au rendez-vous.

4 Réponses à “Menu Fraîcheur dans un wagon-bar du TGV.”

  1. miss tgv
    22 février 2009 à 22:43 #

    Bonjour,
    1/ le menu avec le « pauvre » croque monsieur est à 12€30, et non 15 €.
    2/ le menu fraicheur s’appelle ainsi car le plat est un plat froid, et non chaud comme pour les menus toasté ou mijoté.
    3/ la crème brulée est une « bonne maman », vendue également en hypermarché.
    4/ le thé pas assez chaud dépend de la puissante ou de la vétusté du chauffe-eau, bien appartenant à la SNCF et non pas au commercial de la voiture bar.
    5/ on ne force personne à consommer, à vous à prendre vos dispositions si vous n’êtes pas satisfait…

  2. 23 février 2009 à 3:01 #

    Merci pour ces précisions, n’empêche que vos sandwiches ne sont pas terribles et que vos prix sont bien excessifs !
    D’ailleurs ce n’est pas pour rien que la sncf n’a parait-il pas renouvellé le contrat avec la compagnie des wagons lits au profit de l’entreprise italienne Cremonini 3 fois moins cher !

    Je tiens à finir sur une note positive, j’ai repris récemment votre formule fraicheur avec une salade mozarella,tomate,jambon de pays, et elle était excellente.

  3. tony
    6 septembre 2010 à 10:21 #

    bonjour j aurai besoin de l adresse des wagon bart je trouve pas l adresse de recrutement

  4. mister tgv
    20 juillet 2011 à 18:40 #

    J’espere que vous avez pu constater que l’entreprise Cremonini présente depuis mars 2009 n’a guere fait mieux que la compagnie des wagons lits voir pire, rupture, produit moins chere mais plus petit et moins bon, appel d’offre en 2012 esperant revoir un prestataire qui reprend la qualité de la compagnie des wagons lits (sur certain produit essentiel), monsieur le critikparis!

Laisser un commentaire

Bar Le Yachting |
La Passion Des Hamsters |
NOS ANNEES COLLEGE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Des perles et encore des pe...
| scrapb
| sapl