Critique : Restaurant le Café de l’Homme, la grosse débandade.

cafedelhomme3.jpg

Il y a des endroits où l’on sait d’avance qu’on va se faire avoir. Le café de l’homme en est le parfait exemple. Jusqu’ici je m’étais cantonné à la formule glace/boisson. A ce jeu-là, les risques restent limités. Mais lorsqu’on ose s’aventurer dans les profondeurs abyssales de la carte, on n’est pas déçu du voyage.

Le café de l’homme, pour ceux à qui ça ne parle pas, remplace l’ancien café Totem. Déco design jouant sur les tons ocres et dorés, clientèle toute aussi branchée que le lieu, et prix à la hauteur de la vue. C’est d’ailleurs peut être le seul argument qui puisse justifier notre venue : la vue exceptionnelle sur la Tour Eiffel. Mais comme je l’avais déjà dit dans un précédent article, autant aller au café Marly juste en face, votre portefeuille en souffrira moins.

Il est 12h15, nous sommes en semaine. A cette heure-là nous sommes sûrs d’avoir la place que nous souhaitons, une banquette confortable avec vue directe sur la dame de fer. De ce côté-là, rien à dire. Lorsque soudain, les cartes arrivent. C’est la douche froide. Pas de plats avant 23 € hormis des pâtes et un plat du jour à l’intitulé mystérieux, pour éviter qu’on ait l’idée saugrenue de le prendre.

cafedelhomme1.jpg
Finalement nous commandons un tartare à 23 € et un filet mignon à 24 €. On nous demande quel accompagnement nous souhaitons avoir pour le filet. Nous aurions dû alors nous méfier, au royaume de l’arnaque les légumes sont bien entendu en supplément. Le procédé est d’une malhonnêteté totale. 8€ les légumes, la digestion s’annonce difficile.

Les plats arrivent rapidement. Le tartare est correct, la préparation est laissée au soin du client, ce n’est pas plus mal cela évite d’éventuelles catastrophes. Quant au filet mignon, il est accompagné d’une sauce aigre-douce insipide à mon goût et d’haricots croquants, trop croquants. Fichue mode du cru quand tu nous tiens. 8€ le bol d’haricots, on les sent passer.

cafedelhomme2.jpg
En résumé, ce n’est pas mauvais, ce n’est pas transcendantal non plus, mais ça coûte tout de même 32 €.
Parfois, il ne vaut mieux pas s’entêter et fuir pendant qu’il est encore temps, histoire de sauver les meubles et notre porte-monnaie. Nous ne prenons donc pas de desserts ni de cafés. Finalement, 63 € pour 2 en ayant mangé des plats banals, c’est toujours trop. Inutile de dire que nous n’y reviendrons pas pour déjeuner.

Café de l’Homme, 17 Place du Trocadéro, 16ème Paris

Inscrivez-vous

Subscribe to our e-mail newsletter to receive updates.

4 Réponses à “Critique : Restaurant le Café de l’Homme, la grosse débandade.”

  1. Julie
    8 janvier 2009 à 19:05 #

    Ce n’est pas un carré d’agneau, mais un filet mignon :)

  2. Xavier
    27 janvier 2009 à 17:54 #

    C’est la 2eme garniture qui est en supplément, la 1ere est comprise dans le prix du plat …

    Ensuite, comment peut on être crédible dans un article qui décrit un carré d’agneau, alors que le plat servit était du filet mignon de porc ?!

  3. 27 janvier 2009 à 19:46 #

    Deux possibilités : soit vous avez raison et ce sont des voleurs de nous avoir facturé une garniture, soit vous vous trompez. Nous avons demandé d’avoir moitié frites/ moitié haricots, cela devrait compter pour un seul accompagnement. Et si supplément il doit y avoir, les restos corrects le signalent toujours à leurs clients surtout quand ils sont à 8€.

    Deuxièmement, je me suis en effet trompé de plats et viens de corriger à l’instant. Cela ne change en rien la critique, ce plat ayant été « commenté » par la personne qui m’accompagnait ce jour là.

    Cordialement

  4. Patrick
    13 mars 2009 à 14:16 #

    EVITER LE VOITURIER !!!

    Le voiturier (8€ tout de même) s’est pris le trottoir avec les jantes de ma voiture toute neuve de la veille.
    Ni le restaurant ni le patron du voiturier ne veux prendre en charge la réparation.

Laisser un commentaire

Bar Le Yachting |
La Passion Des Hamsters |
NOS ANNEES COLLEGE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Des perles et encore des pe...
| scrapb
| sapl