Critique : L’oie qui fume, menu à 10 € à Saint-Michel.

oiequifume2.jpg

Le week-end dernier je suis parti à l’étranger vers des contrées lointaines. D’ailleurs nous n’étions pas les seuls touristes : des américains, des allemands, des chinois ou encore quelques français égarés. Pourtant il se peut fort bien que vous connaissiez cet endroit. Les rues pavées y sont étroites, les murs des maisons ne sont pas toujours droits, et les touristes flânent jusqu’à tard dans la nuit dans ces ruelles au charme certain. Il s’agit bien entendu du quartier Saint-Michel et de ses restos pour touristes concentrés rue de la Harpe, rue Saint-Séverin et rue de la Huchette.
Avec leurs formules très attractives à 10 ou 12 € avec entrée/plat/dessert. On se demande comment est-ce encore possible dans ces temps de « crise » et on y va à reculons avec tout un lot d’a-priori : produits surgelés, voire avariés ou même encore tombés du camion …

Le dépaysement commence dans la rue lorsqu’on se fait alpaguer par les restaurateurs qui vous parlent dans toutes les langues espérant tomber sur la votre pour vous attirer dans leur resto. Nous l’avons joué fine bouche. Comme il y a pléthore de restaurants se ressemblant tous autant les uns que les autres, nous avons décidé de jeter notre dévolu sur le seul qui ne viendrait pas nous harceler de la rue. Ce fut finalement L’oie qui fume qui remporta le jeu.
Excusez moi pour la vulgarité, mais en rentrant on a plutôt l’impression d’être rentré chez l’oie aux flatulences excessives que chez l’oie qui fume. Mais une fois qu’on s’est habitué à l’odeur de roquefort omniprésente dans la salle, on a déjà franchi un grand pas.
La salle. Décoré avec les moyens du bord, on se croirait un peu dans un salon d’appart avec ces coussins sur les banquettes, ces lumières tamisées et ces bibelots éparpillés aux quatre coins de la pièce.
La carte. Vraiment pas cher. Deux menus, l’un à 10 € l’autre à 14 €. Dans le menu à 14 € les plats sont plus élaborés : sole meunière, magret de canard ou encore pavé de rumsteack sans oublier les fameuses profiteroles au chocolat.
Nous décidons de tester l’improbable menu à 10 €.

oiequifume1.jpg
Entrées. Les beignets de calamars et crevettes frits sauce cocktail sont correctes, chauds et croustillants. La salade qui l’accompagne se tient plutôt bien, mais la sauce cocktail est un peu faiblarde avec un goût industriel trop prononcé. La soupe à l’oignon n’a rien de mirobolant, mais on la trouve parfois à plus d’une dizaine d’euros dans certaines brasseries et elle n’est souvent pas meilleure. Enfin les tranches de saumon fumé à l’aneth ne sont pas mal du tout pour leur prix. On va dire que le premier round est réussi avec succès.
Passons aux plats. Nous poursuivons notre aventure avec des moules frites, une paëlla aux fruits de mer et une tartiflette. Les moules sont bonnes même si j’en ai mangé des meilleures, les frites surgelées se laissent manger. La paëlla est plutôt réussie, le riz n’est pas trop gras et les fruits de mer sont nombreux. Quant à la tartiflette, malheureusement les pommes de terre ne sont pas assez cuites et le plat est vite écoeurant.
Terminons par les desserts. La crème brûlée est bonne, le dessus est légèrement caramélisé et la crème n’est ni trop légère ni trop beurrée. Quant à la Dame Blanche, voilà une Dame un peu pauvrette sur les bords qui nous proposent une glace vanille premier prix et une sauce chocolat tout droit sortie du tube. Mais là encore dans certains endroits on ose vous la faire payer une dizaine d’euros et ce n’est pas bien meilleure.
Enfin le café n’a rien d’extra (2,50 €) mais le verre de sauvignon bordeaux blanc (3,20 €) n’est pas mal du tout. Le service a été efficace tout au long du repas.
En résumé, nous avons été sacrement surpris. Arriver à proposer un menu à 10 € dans un des quartiers les plus chers de Paris avec des loyers vertigineux, nous a véritablement bluffé. Ce n’est certes pas de la grande gastronomie, les bidons de sauces toutes prêtes, les plats surgelés et le micro-onde ne sont jamais très loin mais l’ensemble est tout à fait honnête. Une sacré leçon d’humilité que devrait prendre pour exemple bon nombre de restaurants parisiens qui proposent une cuisine pas franchement meilleure et à des tarifs bien plus importants.

L’oie qui fume, 37 rue de la harpe, Paris 5ème 

Inscrivez-vous

Subscribe to our e-mail newsletter to receive updates.

6 Réponses à “Critique : L’oie qui fume, menu à 10 € à Saint-Michel.”

  1. Gil
    2 décembre 2009 à 0:55 #

    Salut!

    Je viens de manger dans ce resto, apres avoir un peu de peine a me decider parmi tant d’autres. En tant que touriste je recherchais un restaurant pas cher et avecune nourriture raisonnable, et ce resto m’a vraiment etonné; j’ai tout aimé: la soupe à l’oignon, la salade au saumon fumé, la fondue, la crème brulée, la tarte aux pommes et surtout le prix!

    Vraiment un restaurant à recommander!

  2. David Latapie
    23 mai 2010 à 16:09 #

    Tout pareil ! Excellente découverte. Seul problème : je n’arrive jamais à le retrouver !

  3. Dominique Isabelle Catherine Caroline
    16 juillet 2010 à 10:35 #

    Nous voilà à Paris pour un petit séjour avec nos 2 filles, nous aimons faire de nouvelle découverte. Nous sommes fanas de train et c’est en regardant le nez vers le ciel bleu que nous trouvons un train et le resto  » L OIE QUI FUME ». Nous sommes 3 à prendre le menu à 14euro et une à 10 euro, je donne le choix du vin au patron. C’était extra, rien à dire, ils sont super sympa, et une amitié c’est construite entre nous. Pourquoi pas nous rendre à Phuket en Thailand pour y retrouver leur resto ! Allez y cela en vaut le détour !!

  4. Greg
    23 décembre 2011 à 20:59 #

    Je suis assez surpris de lire quelques éloges sur cet endroit que je ne qualifierai même pas de restaurant…
    Commercial, je fréquente énormément de restaurants et il est certain que je retiendrai ce lieu comme l’une des pires cantines que je connaisse. Arrivé dans le quartier à une heure tardive, entre amis, nous avons poussé la première porte venue. Il est vrai que depuis l’extérieur cet endroit nous paraissait être l’un des plus chaleureux. Une fois rentré, mes doutes ont commencés. Une déco avec les moyens du bord et des peintures à peine terminées. une ambiance de cantine d’école avec nappe quadrillée et grosse salière industrielle sur chaque table. L’entrée était correcte sauf pour une amie (le choix de la salade tomates mozzarella n’était peut être pas judicieux vu la saison mais de là à voir les tomates pataugées dans un cm d’huile!!!)
    A coté de notre table, un couple se plaint au patron des plats qu’ils viennent de leur être servi (haricots verts surgelés pas assez cuits et omelette norvégienne immangeable!!) Ces derniers refusent de toucher au désert et réclament un geste commercial. PAS RASSURANT POUR LA SUITE….
    Passons au plat principal: Saumon plein d’arêtes pour les uns et fondue savoyarde pour les autres. Ce choix fut le mien. Pour résumer, charcuterie sous-vide et orangé fluo (probablement limite, nous n’y avons pas touché), 3 patates sous vide et une casserole de fromage tellement réchauffée qu’il ne restait qu’une mixture huileuse pour tremper son pain. AFFREUX!!! Finissons par le désert: Crèmes brulées servis froide mais acceptable pour tous sauf… une… La mienne. Je me suis aperçu de la présence de morceaux gluants à l’aspect bizarre au milieu de celle-ci. Au final, celle ci était bel et bien caillée!
    Bref, je n’y ai pas touché non plus. Mon agacement était tel que j’ai préféré quitter ces lieux… Mes amis, plus calmes sont restés pour payer.
    Honnête, nous avons donc payé, certes peu cher pour le quartier mais bien trop cher pour l’accueil et ce que nous avons pu « manger ». En les attendant devant le restaurant, je constate un autre couple en train de se plaindre sur leur plat. Bref, peut être s’agissait-il de la mauvaise soirée….
    Je plaindrai même le pauvre touriste qui entrerait dans cet endroit pour découvrir ce qu’on appelle la GASTROnomie francaise…

    JE NE CONSEILLERAI CETTE ENDROIT A PERSONNE.

  5. Lili
    28 février 2015 à 9:22 #

    Une catastrophe, on réserve par téléphone, le responsable est désagréable au possible on arrive a l’heure prevue (12:00) le restaurant est fermé.

  6. lebeaugosse
    5 juin 2015 à 18:27 #

    Lili,le restau a change de place il sont maintenant a 59,quai de la tournelle,et puis c est un menu a 10 euros pas un menu a 80 alors vous etes un peu exigeants,vraiment aucune plainte,certes des surgeles mais pour le service vous exagerez.

Laisser un commentaire

Bar Le Yachting |
La Passion Des Hamsters |
NOS ANNEES COLLEGE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Des perles et encore des pe...
| scrapb
| sapl