Archive | 7 août 2009

Critique : Le bistrot de la Cathédrale, Chartres.

bistrotcathedrale1.jpg

L’activité chartraine dominicale n’a jamais été très réjouissante. Les rues sont désertes, les restaurants encore plus et seul un hypercentre arrive encore à survivre à quelques badauds esseulés. C’est en se rapprochant de la cathédrale et de ses rues adjacentes que l’on finit par trouver quelques chartrains et touristes.
Aujourd’hui direction le Bistrot de la Cathédrale, situé au pied de ce chef-d’oeuvre d’art gothique. Le restaurant offre une belle terrasse en été, quoi qu’un peu venteuse. L’adresse a été reprise il y a quelques années par un ancien du Grand Monarque. Depuis je n’y étais jamais revenu, restant sur un souvenir plutôt mitigé. L’ensemble était devenu cher et quelconque et j’avais relégué ce resto dans la catégorie « pour touristes, à éviter » tout comme son voisin le Serpente (ça par contre ça n’a pas changé, la dernière fois que j’y suis allé, c’était toujours aussi mauvais).

bistrotcathedrale3.jpg
L’intérieur. Une salle principale décorée façon bistrot avec des bouchons de liège aux quatre coins de la pièce et des magnums de grandes cuvées. Puis une autre salle au fond, fraîchement retapée dans l’esprit d’un wagon de train. Il y a de l’idée mais ça fait un peu cheap. Disons que dans un wagon la moquette est rarement troquée contre du carrelage. Heureusement on retrouve de petites banquettes individuelles couleur pourpre et des porte-manteaux muraux en métal doré pour habiller cette salle-couloir. Sur les murs sont accrochés quelques affiches et tableaux à la gloire du vin.

bistrotcathedrale2.jpg
La carte. Un menu à 22 euros avec la fameuse poule au pot. La cuisine proposée est un peu moins rustique qu’avant et on a beaucoup moins l’impression de manger dans un bouchon lyonnais.
L’onglet de boeuf est bien saignant comme demandé et la sauce au poivre qui l’accompagne est réussie. La viande est servie avec une compotée de pommes de terre aux lardons et champignons un peu grasse, mais qui change des sempiternels frites maison. Le sauté d’agneau façon tajine est quant à lui servi avec de la semoule (plat du jour). Le plat est très bon mais les quantités sont à revoir, on ressort le creux au ventre.
Le bistrot de la cathédrale est donc redevenu une bonne brasserie digne de ce nom. Le service est efficace et la cuisine mérite de faire une étape dans ce restaurant chartrain.

Le Bistrot de la Cathédrale, 1 Cloître Notre-Dame, 28000 Chartres
Les plats sont à moins de 15 €, j’ai perdu la feuille où j’avais noté les prix, dès que je passe à Chartres, je vous mets les prix !

Bar Le Yachting |
La Passion Des Hamsters |
NOS ANNEES COLLEGE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Des perles et encore des pe...
| scrapb
| sapl