Place Morny : Salon de thé Dupont, Café de Paris et Café Dundee’s.

placedeauville3.jpg

1 place, 3 adresses phares.

Non je n’adopte pas des méthodes proches du stakhanovisme. Je ne m’amuse pas encore à tester tous les cafés et restaurants d’une même place le même jour par souci d’efficacité et de gain de temps. Non la raison est bien plus simple. Deauville n’est pas une très grande ville et toutes les adresses connues sont concentrées au même endroit, en l’occurence Place Morny. Voici le centre de la vie deauvillaise, animé par le marché et ses parisiens en goguette sortis de Neuilly il y a à peine une heure et demie (c’est le temps qu’il faut pour une Ferrari pour faire le Neuilly-Deauville sur l’A13 en défonçant les portes de péages et en fauchant deux ou trois Vélib).

Et maintenant, petit tour d’horizon de cette place et de ses 3 adresses : 2 cafés et 1 salon de thé.

Salon de thé Dupont, avec un thé. A defaut d’être une excellente adresse, les « Dupont » ont un sens de l’humour très développé avec un jeu de mot très audacieux.
C’est déjà ça de gagné. Pour le reste, c’est autre chose. Nous nous sommes installés en terrasse jonchée de détritus en tout genre (serviettes, nourriture etc.). Nous avons pris une formule à 7,65 € comprenant une boisson chaude et 2 madeleines proustiennes. Le chocolat chaud est onctueux et parfumé, il est excellent. Mais leur thé est consternant. Le serveur vous amène une théière d’eau chaude, un petit pot d’appoint contenant de l’eau tiède et un sachet de thé. Au début j’ai cru qu’il m’apportait une chaussette (cf. la photo). L’eau a déjà eu le temps de refroidir, le thé n’arrivera donc jamais à s’infuser. Rater un thé, quand même … Je ne m’en suis servi qu’une tasse. La première était déjà assez flotte pour ne pas avoir envie de retenter l’expérience d’une deuxième tasse. Pas très proustien tout ça. Heureusement les madeleines ont relevé un peu le niveau.

placedeauville1.jpg
En hiver, le salon de thé propose une charmante salle intérieure pleine de charme avec un mobilier faussement ancien installé sur un magnifique sol en lino, estampillé Louis XVI.
Evitez le passage par la case toilettes, et surtout gardez votre tête orientée vers le plafond. La propreté du sol pourrait vous réserver de bien bonnes surprises.
Enfin mention particulière à la vitrine de gâteaux orientée vers la rue mais cachée par une rangée de chaises et leurs clients assis. Alors que les vitrines intérieures, au lieu d’accueillir des gâteaux succulents et surtout visibles, contiennent des bouteilles de jus de fruits. Finalement le salon de thé porte bien son nom, il est autant à côté de la plaque que les Dupont, avec un thé ou même avec un D.

placedeauville2.jpg
Café de Paris. Tout le monde vous le dira : c’est LE café de Deauville. En réalité, c’est un ersatz de cafés branchés comme on en trouve pleins sur la place du Troca’ à Paris. La clientèle est très 16ème avec mesdemoiselles portant leur lunette de grosses mouches, et ses retraités très chics habillés en blanc immaculé de la tête aux pieds. C’est certes très divertissant, mais ça ne casse pas trois pattes à un canard. 4,50 € pour un coca, 4,80 € pour un crème. Et pour payer l’addition, il faut se livrer à une véritable chasse au serveur, qui ne cesse de vous ignorer.

Café Dundee’s. Jouxtant le café de Paris, ce café n’a pas la prétention de ressembler à son congénère. La clientèle n’est pas la même, et le service est bien plus performant. Les serveurs sont aimables, le service est rapide, et les consommations sont moins chères. Enfin ! Le seul café correct de la place ! Il était temps, on commençait à désespérer ! Crème et coca à 4,50 €.

Inscrivez-vous

Subscribe to our e-mail newsletter to receive updates.

Aucun commentaire.

Laisser un commentaire

Bar Le Yachting |
La Passion Des Hamsters |
NOS ANNEES COLLEGE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Des perles et encore des pe...
| scrapb
| sapl