Critique : Yaki, restaurant sushi, brochettes, rue de la Gaité.

yaki4.jpg

Dans la jungle des restaurants asiatiques de la rue de la gaité, certains tirent leur épingle du jeu. C’est le cas de Yaki, situé au milieu de la rue des théâtres.
La salle est très étroite, toute en longueur mais la place sur le devant en entrant à droite est probablement la meilleure. Vous pouvez aussi vous laisser tenter par la micro-terrasse. Le lieu est propre et design. On ne s’attardera pas trop sur les canapés pas très confortables et la musique qui crache les derniers tubes du top 50.

yaki1.jpg

Pour se distinguer des autres concurrents de la rue qui proposent exactement les mêmes menus à des prix quasiment identiques, Yaki propose un apéritif gratuit.
Ne soyez donc pas étonné si l’on vous demande au début du repas de choisir entre un kir et un jus d’orange. La première fois j’ai cru que c’était un « pousse à la consommation », mais en fait l’apéro est offert par la maison. D’ailleurs, leur kir n’est pas mal du tout.

yaki2.jpg

La carte. Une vingtaine de menus différents repérés par les lettres de l’alphabet. Ici on ne s’embête pas avec des intitulés ronflants, on est assez terre-à-terre.
Seul choix à faire, brochettes ou sushis/yakitori. Après c’est toujours la même ritournelle.
D’abord la soupe aux champignons accompagnée d’une salade de chou blanc aux graines de sésame (comparable au coleslaw scandinave). Puis les brochettes servies avec un bol de riz blanc, ou la planche de sushis (nigri et maki, comme sur la photo).
La soupe est un peu flotte mais tout de même correcte, le chou blanc est bien assaisonnée. Quant aux brochettes, j’aime bien celle au canard et au poulet-fromage, mais un peu moins celle qui ressemble à des boulettes suédoises. Du côté des sushis, le poisson n’a quasiment aucun goût, mais une fois trempés dans la sauce, cela se mange sans faim. Dans l’ensemble c’est correct.

yaki3.jpg

Finalement, ce genre de restos aux concepts rigoureusement identiques dépannent bien un soir où l’on veut manger sans se ruiner avant d’aller au ciné ou au théâtre. Et il faut reconnaître que le rapport qualité/prix est  excellent.

Yaki, 22 rue de la Gaité, Paris 14ème

Inscrivez-vous

Subscribe to our e-mail newsletter to receive updates.

Une réponse à “Critique : Yaki, restaurant sushi, brochettes, rue de la Gaité.”

  1. rachid
    30 janvier 2013 à 18:39 #

    moi je vais tjrs ds celui la
    car la 1 ere fois k je suis allé rue de la gaité c est le seul qui propose du thon cru pane et j aime beaucoup leur banquette on y est bien a deux ou a quatre on a droit a une petit carte a point pour une reduction de 10 e ce n’est rien mais ca fait la difference et on y mange bien et les baffles ne crient pas ds les orielles je vous le conseille

Laisser un commentaire

Bar Le Yachting |
La Passion Des Hamsters |
NOS ANNEES COLLEGE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Des perles et encore des pe...
| scrapb
| sapl