Ballet Joyaux à l’Opéra Garnier, chorégraphie Balanchine, costumes Lacroix

operajoyaux3.jpg

Plus que quelques jours pour assister au ballet Joyaux de l’Opéra de Paris chorégraphié par le célèbre George Balanchine. Ce ballet triptyque résume le parcours du chorégraphe à travers trois tableaux.

Le premier: Émeraudes, sur les notes de Pelléas et Mélisande de Fauré. Probablement, le passage le plus soporifique du ballet.  La chorégraphie tout comme la musique manque de rythme et on nage en plein dans le cucu tartouille. Les costumes pourtant signés Lacroix ne rattrapent pas ce tableau un peu fade. Le vert émeraude des costumes portés par les danseurs et danseuses n’est pas un choix très judicieux.

operajoyaux2.jpg
Le deuxième tableau Rubis, est plus enjoué. Sur une musique de Stravinsky, l’atmosphère est canaille avec des danseuses habillées en rouge sang façon cabaret.La chorégraphie décolle enfin et on s’éloigne progressivement de l’ennui du premier acte.

operajoyaux1.jpg
Mais le 3ème tableau Diamants signe le retour de la guimauve avec  une chorégraphie un peu molle, sur une musique pourtant entraînante de Tchaikovski.Les décors minimalistes de Lacroix sont décevants.On s’attendait à des couleurs chatoyantes, à l’univers de ce maître de la haute couture. Au lieu de ça, on se retrouve avec de simples éclairages de fond et une structure métallique accrochée au plafond pour le dernier tableau.

operajoyaux4.jpg
Heureusement, La grâce et le niveau des danseurs de l’Opéra de Paris redonnent un peu d’épaisseur à ce spectacle.

Joyaux, Opera Garnier, à 19h30, jusqu’au 18 novembre 2009

 

Aucun commentaire.

Laisser un commentaire

Bar Le Yachting |
La Passion Des Hamsters |
NOS ANNEES COLLEGE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Des perles et encore des pe...
| scrapb
| sapl