Archive | 12 décembre 2009

Critique : Zenzoo, le thé aux boules de tapioca, japonais, rue Cherubini.

zenzoo1.jpg

Les brasseries, les cafés, les bars … le parisien finit par se lasser de ces concepts éculés et usés jusqu’à la corde. Avide de nouveautés, c’est d’un pas décidé qu’il entreprend une étude approfondie sur internet, feuillette frénétiquement d’anciens Figaroscope, cherche avec assurance une adresse sur Cityvox dans la rubrique « insolite » et finit sur les blogs, épuisé d’avoir cherché l’originalité. Manger dans le noir, tituber sur une péniche, dans une jungle, déguster un tajine dans un riad, boire un verre dans un congélateur ou à 100 mètres d’altitude, se sniffer à l’oxygène… Paris ne manque pas d’audace et parfois même de ridicule.
Après moultes recherches je suis tombé la semaine dernière sur Zenzoo, un restaurant/salon de thé connu pour son thé servi avec des boules de tapioca. Ni une ni deux, je prends mes cliques et mes claques et nous allons testé de ce pas cette adresse.

En plein coeur du quartier japonais, près de la rue des Petits Champs et de l’épicerie japonaise Kioko, Zenzoo s’est installé dans un ancien bistrot de quartier.
La déco n’a d’ailleurs pas beaucoup changé ; le comptoir en zinc accueille toujours les clients qui viennent s’assoir dans cet endroit exigu sur des tabourets en bois.
Beaucoup de jeunes dans la salle, qui ont sans doute dû flairer la bonne affaire.
A droite de nous, quelques japonais … c’est bon signe.
Nous commandons deux thés. Un thé froid à la banane et l’autre chaud à la noix de coco (4,5 € le petit, 5,5 € le grand). Nous nous attardons sur la carte des desserts. Mousse au chocolat noir, panna cotta, cheese cake thé vert, gâteau au thé vert, bio cake au citron et abricot à 4,5 €. Rien de très japonais …

zenzoo2.jpg
Nous prenons finalement une formule thé + pâtisserie à 8,5 €. Commençons par les pâtisseries. Quel dommage de proposer une carte occidentalisée pour plaire à tout prix à notre palais français. J’aurai préféré prendre un de ces excellents desserts japonais tel un yokan comme chez Toraya, à base d’haricots rouges. Au lieu de ça, on se retrouve avec un cheese cake incipide et un bio cake sans goût. Je ne parle même pas de la dénomination « bio cake ». L’argument « bio » est trop souvent un raccourci, une paresse gastronomique qui permet de proposer un plat tout à fait quelconque tout en ayant la conscience tranquille.Passons au thé servi avec une paille. Boire une boisson chaude avec une paille n’est pas forcément très agréable. Les boules de tapioca ont la texture d’un litchi et un goût farineux. Le but étant de ne pas s’étouffer avec ces boules qui passent facilement dans la grande paille.

C’est très ludique, mais ce n’est pas vraiment ma tasse de thé si je puis dire. Je tiens tout de même à préciser que les thés en eux-mêmes sont très bons mais ressemblent plutôt à des laits de soja parfumés. Une expérience à tenter au moins une fois, ne serait-ce que pour l’originalité du concept.

Zenzoo, 2 rue Cherubini, Paris 2ème

Bar Le Yachting |
La Passion Des Hamsters |
NOS ANNEES COLLEGE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Des perles et encore des pe...
| scrapb
| sapl