Café Marly : un verre en terrasse, face au Louvre. Costes.

 marly2.jpg

Le premier dimanche de chaque mois, le Louvre a la bonne idée d’ouvrir ses portes gratuitement. L’occasion de redécouvrir quelques-unes de ses œuvres majeures. De notre côté, nous en avons profité pour faire un tour dans les appartements Napoléon III autrefois occupés par le Ministère des Finances. Petit tour aussi par le Salon des Bronzes pour jeter un coup d’œil au plafond repeint par Cy Twombly. Somme toute, pas très réussi.
Pour finir, un détour par la Galerie d’Apollon pour sa vue imprenable sur Paris et la Seine.
Après cette promenade hautement culturelle, retour à des choses plus terre-à-terre en allant prendre un verre au café Marly, exposé plein soleil.

L’hôtesse d’accueil charmante, a visiblement trouvé son aire de jeu avec ce café tout en enfilade le long des colonnades du Louvre. Un véritable podium de défilé que les serveuses n’hésitent pas à utiliser à outrance, comme de vrais mannequins.

L’endroit est très chic avec ses fauteuils en toile blanche et ses tables discrètes. La vue sur le Louvre et sa pyramide est imprenable. On retrouve bien la pâte Costes avec ses serveurs ultra branchés et une carte toujours aussi formatée : club sandwich accompagné de chips à 18 €, cheeseburger à 20 €, coca à 5 € (En pression. C’est nul mais ils ont au moins l’honnêteté de le dire), thés à 6 €, chocolat à 5 €, coupe de champagne à 11 €, verre de vin à 7 €.

marly1.jpg
Bien sûr c’est très cher, mais on trouve quelques bonnes surprises comme ce chocolat viennois à 6 €. Et dire que n’importe quel café du coin qui souhaite amortir sa nouvelle déco achetée chez Maison Richard, vous le facturera le même prix. Surprise également pour le gin tonic à 10 € avec du Gordon, tout à fait abordable et même moins cher que dans la plupart des bars parisiens.

Nous avons pris un gin tonic, deux cafés et un verre de Sancerre. Le service est rapide, précis et très courtois (décidément, le mythe des serveurs costiens serait-il infondé, ou datant d’une époque révolue ?). Le gin tonic est excellent, la maison ne lésine pas sur les quantités de Gordon. Le verre de vin est quant à lui moyen, mais les cafés sont corrects.

Malheureusement ce café est installé au royaume des courants d’air. En mi-saison, c’est un peu juste malgré les radiateurs installés au -dessus des clients. Nous y reviendrons sûrement un soir d’été pour boire un verre. Le café Marly ferme à 2h. De-là à y manger, je ne m’aventurerai pas jusque là. Les plats autour de nous avaient l’air bien quelconques pour leur prix.

Café Marly, 93 rue de Rivoli, Paris 1er

Inscrivez-vous

Subscribe to our e-mail newsletter to receive updates.

Aucun commentaire.

Laisser un commentaire

Bar Le Yachting |
La Passion Des Hamsters |
NOS ANNEES COLLEGE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Des perles et encore des pe...
| scrapb
| sapl