Archive | juin 2010

Attrape-pigeons : Les deux magots, Saint-Germain, et Casa Luca, Etoile.

deuxmagots2.jpg

En ces beaux jours de Printemps voici le retour des « pigeonnades », ou l’art de prendre les clients pour des dindons. Vous savez, ce genre d’adresses qui ne vivent que sur leur réputation et qui en profitent pour saler l’addition sans la moindre gêne.

Les deux magots, 6 Place Saint-Germain-des-Prés, Paris 6ème

deuxmagots1.jpg
En voilà un mythe … le mythe du vide. Cuisine médiocre, prix délirants. Il n’y a bien que la terrasse qui justifie la réputation du lieu, en face de l’église Saint-Germain-des-Prés. Même les pigeons viennent s’installer sur les tables pour se régaler des amuse-gueule et faire un pied de nez aux clients.

Limonade 33cl : 5,90 €, Cappuccino 6,70 €

Casa Luca, 82 Avenue Marceau, Paris 8ème

casaluca.jpg
Le restaurant italien bling bling du quartier de l’Etoile attire une clientèle décomplexée venant bruncher le dimanche ou prendre un verre. Addition tout aussi proche des étoiles que le restaurant.

Coca Cola 33cl : 6 €, Orange pressée 7 €

La folie du Wok : deux adresses à Paris, quartier Vavin. WokBar et Miam Fan.

wokbar.jpg

La mode est à la cuisine équilibrée : soupes, tartes, salades, et surtout : le wok. Alternative aux plats traditionnels de la cuisine française, le wok apporte sa touche exotique et diététique à nos assiettes. Pratique à emporter, le wok s’invite aussi aux tables de nos restaurants. Petit tour dans le quartier Vavin pour tester deux adresses où l’on peut déguster ces fameux wok.

Wok Bar

A midi, l’adresse ne désemplit pas avec sa clientèle d’étudiants venus de l’Alsacienne, de Stan et d’Assas. Ouvert récemment, la salle immaculée de blanc est un peu froide, il vaut donc mieux prendre son wok à emporter. Au menu, Wok Thai à 6,50 € ou encore formule Wok Thai + boisson + dessert à 8,50 €.

La préparation n’est pas forcément des plus appétissantes : un verre en plastique de crevettes par ci, un peu de sauce en tube par là. Le final est pourtant plutôt réussi, quoiqu’un peu gras. Au niveau des desserts, c’est un peu la cata (le brownie n’est vraiment pas bon).

12 bis rue Vavin, Paris 6ème

(d’autres adresses à Paris)
Miam Fan

miamfan1.jpg
Le Wok s’apprécie aussi assis, confortablement installé et pourquoi pas en terrasse sur le boulevard Montparnasse. Ancien restaurant l’O à la bouche, le Miam Fan propose une carte fusionnant les cuisines asiatiques. Les nems au poulet (5€) sont croustillants, un vrai régal. Quant au wok de pâtes de riz tranchées, sautées aux champignons parfumées accompagnées de porc laqué à 11€, les légumes sont parfumés et frais. Les plats ne sont pas très copieux, mais les prix raisonnables. Somme toute, une bonne adresse.

miamfan2.jpg

124 boulevard du Montparnasse, Paris 14ème

(ouverture prochaine, 2 rue Duban, Paris 16ème)

Critique : Bistrot du 7ème, une bonne petite adresse pas cher, avec terrasse, proche Invalides.

bistrot7eme4.jpg

Le Bistrot du 7ème est une bonne petite adresse que les habitués du quartier connaissent bien. A l’heure du déjeuner, elle est fréquentée par une clientèle de bureaux, habillée en costard/cravate, venue goûter à une cuisine française traditionnelle.

La grande surprise de ce bistrot, ce sont ses prix incroyablement raisonnables pour un quartier peu habitué à donner l’obole à ses clients : une formule « petite faim » comprenant une entrée/plat ou un plat/dessert à 14 €. Et un menu, avec le trio entrée/plat/dessert à 16 €. De tels prix à deux pas des Invalides, avec un décor chic et une petite terrasse agréable, c’est un vrai bon plan !

bistrot7eme1.jpg
La carte. Beaucoup de choix avec en entrées : soupe de poisson, salade césar, filet de hareng, terrine de lapin. La suite s’annonce tout aussi plaisante : côtes d’agneau, andouillette, entrecôte etc. Et pour terminer : charlotte glacée au chocolat, flan ou encore mousse au chocolat.

Les entrées. La salade roquette, jambon Serrano et parmesan contient un peu trop de verdure, les vaches trouveraient sûrement leur bonheur. De son côté, la salade tomates/mozzarella est correct, mais les tomates ne sont pas très mures.

bistrot7eme2.jpg
Les plats. Le filet de julienne accompagné de pommes de terre vapeur n’est pas mal du tout, mais la sauce à la moutarde un peu lourde. Une sauce au beurre aurait amplement suffit. Quant au confit de canard, le plat est copieux, le canard n’est pas sec comme c’est trop souvent le cas dans les restaurants, mais le plat est un peu gras. Belle prestation de la part des pommes de terre, croustillantes.

bistrot7eme3.jpg
Les desserts. Le vacherin glacé à la mangue se mange sans passion, et la charlotte glacée remplit son contrat même si elle vient tout juste de sortir du congélo. Elle est encore gelée, la pauvre, et recouverte d’une crème anglaise qui la rend peu appétissante. Dommage !

Nous avons accompagné notre repas d’un pichet (50 cl) de  vin blanc de pays d’Oc à 6 € plutôt correct pour le prix.

Finalement, la cuisine n’est peut-être pas digne d’un palace mais pour 16€, la formule est honnête. On y mange relativement bien, pas cher et dans un beau quartier. Que demander de plus ? Nous y reviendrons certainement !

Bistrot du 7ème, 56 Boulevard de la Tour Maubourg, 75007 Paris

Critique : 25 degré Est, quartier Stalingrad, Villette, canal Saint-Martin, belle terrasse.

25degrest1.jpg

Depuis quelques années, la mairie de Paris essaie de redonner une seconde jeunesse au quartier Stalingrad, au cœur du XIXème arrondissement, à cheval entre le canal Saint-Martin et le début de la Villette. A deux pas, la célèbre rotonde actuellement en restauration et le métro aérien signent la frontière entre le Paris ancien, et le renouveau apporté par la Villette.

Même si le quartier souhaite devenir attractif, la partie n’est pas encore tout à fait gagnée. Il faut dire que certains bâtiments et les barres d’immeubles à l’horizon ne flattent pas le quartier. Mais la presse s’en donne à cœur joie et rêve déjà d’un nouveau coin bobo. D’ici une petite dizaine d’années, leur souhait devrait être réalisé (est-ce vraiment une bonne chose, je n’en suis pas si sûr …).

L’année dernière, le café/restaurant 25° Est a fait une arrivée tonitruante dans ce quartier à grands renforts de battage médiatique. Aujourd’hui, voyons ce qu’il en est.

Nous sommes allés tester l’adresse avec A. lors d’une belle après-midi d’avril. Le restaurant est installé au rez-de-chaussée sur le bord de l’eau. L’endroit est agréable à condition de faire abstraction du bâtiment en lui-même qui n’est pas un modèle de beauté.

25degreest2.jpg
La grande terrasse à l’étage est très agréable, exposée plein soleil et protégée par quelques arbres. De nombreuses tables posées de façon un peu anarchique et quelques transats permettent de profiter des beaux jours ensoleillés.

De 15h à 20h les gens du quartier se pressent pour profiter du Happy-Hour où les pintes de bière sont à 3€ au lieu de 5,80 €. La commande est à prendre au niveau de la petite cabane de fortune. On se sert et on s’installe où l’on veut parmi la clientèle néo-popu de trentenaire arty. L’atmosphère est vraiment rafraîchissante, ponctuée par de nombreux concerts en plein air qui donnent envie d’y retourner très prochainement !

25 degré Est,10 Place de la Bataille de Stalingrad, Paris 19ème

Bar Le Yachting |
La Passion Des Hamsters |
NOS ANNEES COLLEGE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Des perles et encore des pe...
| scrapb
| sapl