Archive | 15 septembre 2010

Critique : Le Relais de l’Entrecôte, Montparnasse Vavin. Sauce délicieuse et terrasse.

entrecotemontparnasse1.jpg

Le Relais de l’Entrecôte Montparnasse a soufflé sa première bougie le 5 Août dernier. Si les débuts ont parfois été un peu difficiles, à l’heure de la fin de l’été la terrasse ne désemplit pas et une foule de touristes affamés n’hésite pas à braver la longue queue pour obtenir une table.

La carte. L’air taquin, on ne peut s’empêcher de rire lorsqu’on voit que leur menu entrecôte/salade de noix a baissé. Il avait frôlé il y a quelques mois les 25 €, la salle était alors déserte. Le revoilà aujourd’hui plus raisonnablement à 23,50 €, et les clients reviennent. Les desserts ont suivi la même tendance et sont aujourd’hui à 5-7 €.

En entrée, la salade de noix est toujours aussi navrante : une vulgaire concassée de noix sur une salade bien verte. Mais l’entrecôte reste toujours succulente : huit tranches au total, pas une de moins, pas une de plus. La viande est de qualité, bien saignante comme demandée à la commande. Les frites sont bien chaudes et croustillantes. Et contrairement à ce que certains racontaient sur mon blog dans leurs commentaires, les clients sont resservis en frites et viandes sans supplément.

entrecotemontparnasse2.jpg
Les desserts. Abordables pour Paris et le quartier Vavin. Comptez 5 € pour une surprise de la Jamaïque (glace au rhum raisin avec un triangle de chocolat), 6,50 € pour les profiteroles au chocolat. Les portions sont réservées aux appétits légers mais la qualité est toujours au rendez-vous.

Les boissons. Nous avons accompagné notre repas d’une bouteille de rouge du Tarn, cuvée de la maison, d’un rapport qualité/prix tout à fait correct (16,25 €). Bon café à 2,70 € en fin de repas.

Le service. Toujours le talon d’Achille de ces restaurants « l’Entrecôte ». On vous apporte l’addition sans l’avoir réclamée et on vous ordonne de payer dix minutes après avoir terminé votre café pour faire place aux clients suivants. Et sentant que vous n’êtes pas pressés, on vous enlève carrément les verres. On le sait parfaitement avant de venir, mais cette incorrection est toujours aussi exaspérante, et l’adage de la maison « mangez, payez, dégagez » trop explicite.
Pour faire passer la pilule, la patronne arpente finalement les tables pour s’enquérir de l’opinion de ses clients sur leur repas. Bon … mais expéditif !

Le Relais de l’Entrecôte – Montparnasse, 101 boulevard du Montparnasse, Paris 6ème

Bar Le Yachting |
La Passion Des Hamsters |
NOS ANNEES COLLEGE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Des perles et encore des pe...
| scrapb
| sapl