Critique : Le Relais de l’Entrecôte, Montparnasse Vavin. Sauce délicieuse et terrasse.

entrecotemontparnasse1.jpg

Le Relais de l’Entrecôte Montparnasse a soufflé sa première bougie le 5 Août dernier. Si les débuts ont parfois été un peu difficiles, à l’heure de la fin de l’été la terrasse ne désemplit pas et une foule de touristes affamés n’hésite pas à braver la longue queue pour obtenir une table.

La carte. L’air taquin, on ne peut s’empêcher de rire lorsqu’on voit que leur menu entrecôte/salade de noix a baissé. Il avait frôlé il y a quelques mois les 25 €, la salle était alors déserte. Le revoilà aujourd’hui plus raisonnablement à 23,50 €, et les clients reviennent. Les desserts ont suivi la même tendance et sont aujourd’hui à 5-7 €.

En entrée, la salade de noix est toujours aussi navrante : une vulgaire concassée de noix sur une salade bien verte. Mais l’entrecôte reste toujours succulente : huit tranches au total, pas une de moins, pas une de plus. La viande est de qualité, bien saignante comme demandée à la commande. Les frites sont bien chaudes et croustillantes. Et contrairement à ce que certains racontaient sur mon blog dans leurs commentaires, les clients sont resservis en frites et viandes sans supplément.

entrecotemontparnasse2.jpg
Les desserts. Abordables pour Paris et le quartier Vavin. Comptez 5 € pour une surprise de la Jamaïque (glace au rhum raisin avec un triangle de chocolat), 6,50 € pour les profiteroles au chocolat. Les portions sont réservées aux appétits légers mais la qualité est toujours au rendez-vous.

Les boissons. Nous avons accompagné notre repas d’une bouteille de rouge du Tarn, cuvée de la maison, d’un rapport qualité/prix tout à fait correct (16,25 €). Bon café à 2,70 € en fin de repas.

Le service. Toujours le talon d’Achille de ces restaurants « l’Entrecôte ». On vous apporte l’addition sans l’avoir réclamée et on vous ordonne de payer dix minutes après avoir terminé votre café pour faire place aux clients suivants. Et sentant que vous n’êtes pas pressés, on vous enlève carrément les verres. On le sait parfaitement avant de venir, mais cette incorrection est toujours aussi exaspérante, et l’adage de la maison « mangez, payez, dégagez » trop explicite.
Pour faire passer la pilule, la patronne arpente finalement les tables pour s’enquérir de l’opinion de ses clients sur leur repas. Bon … mais expéditif !

Le Relais de l’Entrecôte – Montparnasse, 101 boulevard du Montparnasse, Paris 6ème

Inscrivez-vous

Subscribe to our e-mail newsletter to receive updates.

4 Réponses à “Critique : Le Relais de l’Entrecôte, Montparnasse Vavin. Sauce délicieuse et terrasse.”

  1. 22 octobre 2011 à 21:49 #

    Nous étions 6 personnes (5 adultes et un enfant) en arrivant au resto mon mari est parti se garer et on n’etait donc pas au complet . nous avons été très désagréablement reçu pas le maitre qui nous demande de rester debout devant la porte alors que j’avais avec moi mes 2 parents de 70 ans et une fillette de 5 ans et qu’il y avait ds la salle des tables vides. j’ai donc demandé une table pour nous 5, et ce monsieur me repond que il n’y aura plus de chaise pour mon mari quand il arrivera, et en effet il nous donne une table pour 6 et ote une chaise (pour nous punir?). nous avons lancé la commande et mon mari est arrivé aussitot et s’est installé à la place de la petite qui s’est serré entre nous, aucune réaction du personel. la viande arrive et avant même qu’on nous serve, dans le grand plat qui était encore entre les mains de la serveuse il y avait un cheveux entortillé à la viande. on remercie pour l’acceuil et pour le cheveux et avec une mauvaise foi et un aplomb sidérant le maitre d’hotel dit qu’il s’agit du cheveux de ma fille, malgré le témoignage de la serveuse.
    Au relais de l’entrecote le responsable de salle vous puni pour être 6 et pas 5 ne trouve pas nécessaire de changer un plat qui contient un cheveux et cerise sur le gateau, ne s’excuse même pas. Qui a dit que le client est roi?

  2. arcache
    14 novembre 2011 à 14:53 #

    Nous étions 3 personnes, dont une avec une canne, marchant mal, à aller au relais de l’entrecôte,boulevard Montparnasse , hier dimanche 13 novembre.Deux, d’entre nous rentrons nous assurer qu’il y a des places, pendant que le 3ème, est allé garé la voiture.Le maitre d’hotel, nous dit ne pas nous installer à une table tant que la troisième personne n’arrive pas.Je trouve se comportement étonnant.Il me répond, sans amabilité, que cela fait de decennies que cela se passe ainsi.Trouvant le temps long, je suggère qu’il nous installe, et que je passerai la commande pour 3 personnes, ainsi celle çi arrivant, pourra dejeuner de suite.Avec un air arrogant, il me répond, n’avez vous pas compris, que je ne vous installerai que quand vous serez 3 et si cela ne vous plait pas vous pouvez partir.Nous sommes repartis de suite pour aller au restaurant voisin, qui nous a accueilli, comme on doit accueillir les clients

  3. Raph75017
    11 mai 2012 à 11:21 #

    Cette Entrecôte (qui n’est en réalité qu’une copie de la vraie Entrecôte) n’est pas à la hauteur de l’Entre^cote Le Relais de Venise située à Porte Maillot qui est la vraie entrecôte fondée par la famille de Saurs en 1969 et détenteurs de la sauce secrète. A Montparnasse l’accueil est limite, souvent désagréable et sans aucune élégance. Je reconnais que celui de l’Entre^cote Maillot est assez expéditif mais les serveuses y sont plus aimable et la patronne n’hésite pas à dégainer une chaise pour les personnes âgées patientant dans la file ou à les faire patienter à l’intérieur.De même lorsque la qualité du vin, du dessert ou d’un plat laisse à désirer celle-ci vous la change aussitôt.
    Normal d’être déçu à Montparnasse, la sauce n’a rien à voir avec celle de porte Maillot, les frites y sont médiocres et la salade transpirante.
    L’Entrecôte Maillot (« Le Relais de Venise, L’Entrecôte », la vraie qui ne vous décevra pas !

  4. Raph75017
    11 mai 2012 à 11:22 #

    Cette Entrecôte (qui n’est en réalité qu’une copie de la vraie Entrecôte) n’est pas à la hauteur de l’Entre^cote Le Relais de Venise située à Porte Maillot qui est la vraie entrecôte fondée par la famille de Saurs en 1969 et détenteurs de la sauce secrète. A Montparnasse l’accueil est limite, souvent désagréable et sans aucune élégance. Je reconnais que celui de l’Entrecôte Maillot est assez expéditif mais les serveuses y sont plus aimable et la patronne n’hésite pas à dégainer une chaise pour les personnes âgées patientant dans la file ou à les faire patienter à l’intérieur.De même lorsque la qualité du vin, du dessert ou d’un plat laisse à désirer celle-ci vous la change aussitôt.
    Normal d’être déçu à Montparnasse, la sauce n’a rien à voir avec celle de porte Maillot, les frites y sont médiocres et la salade transpirante.
    L’Entrecôte Maillot (« Le Relais de Venise, L’Entrecôte », la vraie qui ne vous décevra pas !

Laisser un commentaire

Bar Le Yachting |
La Passion Des Hamsters |
NOS ANNEES COLLEGE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Des perles et encore des pe...
| scrapb
| sapl