Critique : Restaurant d’application Les Saisons, Institut Bocuse, Chateau Vivier, Ecully.

bocuse5.jpg

Il est toujours délicat de rédiger un article sur le restaurant d’application d’une école hôtelière. On ne peut pas s’attendre à un service 3 étoiles, et c’est bien normal. Il faut alors s’armer d’indulgence pour quitter son œil un peu trop critique de gastronome averti.

Voici aujourd’hui le récit de mon repas gastronomique au restaurant Les Saisons, installé dans l’institut Bocuse, à Ecully. Le restaurant se trouve au rez-de-chaussée d’un château du XIXème, lui-même installé dans le parc du Vivier, à une dizaine de minutes du centre d’Ecully, banlieue chic du Nord-ouest de Lyon.

La salle principale est cosy, mais la déco est ponctuée de quelques horreurs comme ce tableau pseudo-réaliste qui vient « dévisager » l’ensemble des convives.Le nombre de places est relativement limité. Le soir, comptez 1 à 2 mois d’attente avant d’obtenir une table. Le midi, il « suffit » de réserver quelques semaines à l’avance. Les tables des restos d’appli sont toujours très courues, on y mange souvent très bien et à des prix presque dérisoires au vu de la qualité des produits servis.

bocuse1.jpg
La carte. Elle est assez confuse. Un menu Château à 23 € le midi, et un menu le soir à 32 €, plus élaboré et copieux. Mais, équipez-vous d’un sonotone puissant avant de venir au restaurant pour entendre la voix timide du serveur. La carte des vins est bien conçue avec d’un côté une présentation classique, et de l’autre une carte classant les vins par affinités gustatives. Le problème ? Les prix ! Les premières bouteilles s’affichent sans complexe à 40 €. Le restaurant chercherait-il à faire du chiffre sur le dos de ses clients-cobayes ?

Le menu Château à 23 €. Que le spectacle commence avec les amuse-bouches. La générosité des portions ne laisse pas de place aux gros mangeurs. Continuons avec l’entrée : un œuf mollet avec sa mouillette, sauce écrevisse. Cette fois, le plat est succulent. Sûrement le plus réussi du repas avec la cuisson de l’œuf parfaitement maitrisée et une sauce à s’en lécher les papilles.

bocuse3.jpg
Le menu propose ensuite du saumon ou un faux filet. Nous optons tous deux pour le faux filet accompagné de pommes dauphine présentées en bâtons et d’une purée de céleri. La viande manque cruellement de tendresse, les pauvres apprentis travaillerait-ils sur de la marchandise achetée au rabais ? Les pommes dauphines sont correctes, mais la purée de céleri est assez fade.

bocuse4.jpg
Nous avons décidé de troquer l’assiette de fromages pour un présumé « succulent » dessert. Peut-être aurions-nous dû réfléchir plus longuement ? Le mille-feuille à la mangue est complètement raté avec des tranches entières de mangue, comme échouées sur une banquise. Le dessert au chocolat ne s’en sort guère mieux. Il est parfaitement écœurant et l’esquimau qui l’accompagne est à s’en casser les dents tellement la couche de chocolat est épaisse.

bocuse2.jpg
Une chose nous a particulièrement frappés lors de ce repas : le manque d’encadrement des élèves par leurs professeurs. Les erreurs des serveurs ne sont pas expliquées aux étudiants. Comment peuvent-ils alors s’améliorer ? Ce n’est en tout cas pas le rôle du client.

Finalement ce restaurant d’application est assez déconcertant. L’entrée était vraiment excellente, le plat aurait pu être correct si la viande avait été de qualité. Seuls les desserts manquent encore de travail. Ce resto d’application pourrait être une perle, mais le manque d’implication du corps enseignant, les matières premières un peu cheap, et les prix des vins excessivement chers plombent l’ensemble du repas. On notera tout de même une grande implication des élèves, méticuleux et passionnés.

Restaurant d’application Les Saisons, Institut Paul Bocuse, Château du Vivier, 69130 Ecully

Inscrivez-vous

Subscribe to our e-mail newsletter to receive updates.

2 Réponses à “Critique : Restaurant d’application Les Saisons, Institut Bocuse, Chateau Vivier, Ecully.”

  1. ro
    10 octobre 2010 à 7:24 #

    A quand un diner a Vatel lyon?

  2. Antoine
    17 juillet 2011 à 15:38 #

    C’est n’importe quoi ce commentaire…

Laisser un commentaire

Bar Le Yachting |
La Passion Des Hamsters |
NOS ANNEES COLLEGE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Des perles et encore des pe...
| scrapb
| sapl