Critique : Le clocher du village, Village Auteuil, Eglise, pas cher 16eme.

clocherduvillage1.jpg
Il y a de ces adresses qu’on aurait envie de garder jalousement secrètes comme si elles perdaient à être révélées. Pourtant je ne résiste pas à l’envie de vous faire découvrir un de mes endroits préférés. Installé en plein cœur du Village d’Auteuil, face à l’église du même nom, « Le clocher du village » est le seul restaurant à occuper cette charmante place. Tout a l’air du cliché parisien imprimé sur daguerréotype : place pavée légèrement en pente, candélabres anciens, bouche de métro Art Nouveau, et marronniers apportant leur délicieuse ombre les après-midis ensoleillés. La place est tranquille, la circulation limitée et les oiseaux chantent à tue-tête. On retrouve un peu le charme désuet de Montmartre, le flot de touristes en moins. En hiver, l’intérieur du restaurant est tout aussi agréable avec sa salle alambiquée où on s’amuse à suivre les canalisations en cuivre qui s’entrecroisent pour laisser le curieux passer. L’escalier en colimaçon semble mener tout droit au grenier de cette maison toute de guingois.

clocherduvillage2.jpg
Le service. Esprit village avec une décontraction surprenante. Marqué par la gentillesse des serveurs, le service est « relax » sans pour autant perdre de son efficacité. On oublierait presque qu’on est à Paris, surtout en effleurant du regard la carte. Non vous ne rêvez point, pas la peine de vous rafraichir le visage en plongeant la tête entre les cariatides de la fontaine Wallace.

La carte. Club sandwich et tartare de bœuf à 9,50 €, omelette aux figues à 8,5 €, cheeseburger à 11,5 € et pièce du boucher à 12,5 €. On peut également jouer le registre « enoteca » italienne, en prenant une planche de charcuterie (8,5 €) et un assortiment de fromages (7 €) accompagnés d’une bouteille de vin.

clocherduvillage4.jpg
Les plats. L’omelette aux figues est un plat à la fois original et excellent. Cet audacieux mélange sucré/sacré est particulièrement réussi. Quant à elle, la pièce de bœuf joue la carte du classicisme avec une viande de qualité accompagnée de frites correctes et d’une épaisse sauce béarnaise des plus onctueuses. Le tartare est du même acabit et la maison ne lésine pas sur les portions des plats.

Les desserts. Crème brulée au pain d’épices, tarte Tatin, crumble poires et chocolat, mi cuit choco ou riz au lait. Tout est à 6 €. Mention spéciale au crumble très gouteux et ne tombant pas dans l’habituel étouffe-chrétien que les restaurants parisiens sont habitués à nous servir. Et comme les boissons ne sont pas chères, on peut aisément accompagner son repas d’un bon vin (verre à 3,5 €, carafe 50cl 10 €, carafe 75cl entre  20 à 28 €). Et pour ceux qui ne peuvent s’empêcher de prendre un apéritif, sachez que les cocktails sont à 5,5 € (non, il ne s’agit pas d’un tarif Happy Hours).

clocherduvillage3.jpg
Et la clientèle ? Cosmopolite : de l’habitant du quartier très 16ème en passant par la bande d’amis ne s’étant pas vus depuis dix ans, sans oublier les jeunes couples fauchés et les familles trainant leur poussette sous le bras. Chut ! N’ébruitez pas trop la bonne affaire …

Au clocher du village, 8 bis, Rue Verderet, Paris 16ème

Inscrivez-vous

Subscribe to our e-mail newsletter to receive updates.

Une réponse à “Critique : Le clocher du village, Village Auteuil, Eglise, pas cher 16eme.”

  1. Ternynck
    6 juin 2013 à 18:59 #

    Nous sommes faits copieusement insultés par le serveur qui n était pas du tout à la hauteur! Lamentable. Embauchez des professionnels vite! Dommage pour la cuisine qui elle a fait son boulot.

Laisser un commentaire

Bar Le Yachting |
La Passion Des Hamsters |
NOS ANNEES COLLEGE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Des perles et encore des pe...
| scrapb
| sapl