Critique : Da Rosa, épicerie-cantine, rue de Seine. Oenothèque.

darosa3.jpg
La réputation de Da Rosa n’est plus à faire. Cette épicerie-cantine fait partie de ces adresses qui ne connaissent pas la crise. En été, la très chic terrasse est prise d’assaut dès 18h30. Impossible d’avoir une place à moins de s’armer d’une patience dépassant l’entendement.

Da Rosa propose charcuteries, huiles d’olives et autres produits locaux, ainsi qu’une belle sélection de vins. De bonnes ripailles d’origine méditerranéenne : Espagne, Portugal ou encore Italie. Mais cette épicerie propose aussi de déguster ces produits dans son adresse de la rue de Seine. Que ce soit au rez-de-chaussée ou au 1er étage, vous pourrez prendre un verre de vin accompagné de charcuteries et de fromages. On reprochera seulement le manque de confort de la salle du rez-de-chaussée avec ces banquettes usées.
darosa1.jpg

La carte. Elle propose de nombreux grignotages autour d’un verre de vin. Commencez par les tartines aux tomates et ail (6 €) : les tomates écrasées sur le pain croustillant sont relevées d’une pointe d’huile d’olives. Un délice !

L’assiette de saucisson pas loin d’être estampillé Justin Bridou est un peu moins convaincante (8 €), mais elle est accompagnée d’excellentes sucrines assaisonnées de vinaigre balsamique. Nous avons conclu notre repas par une assiette de fromage (8 €) et ses trois misérables tranches.

Côté vin, nous avons porté notre dévolu sur un blanc Manzanilla (5€) et un autre verre de Penedès rouge venant d’Espagne. Les deux se mariaient bien avec les tapas, surtout le second avec le saucisson.

darosa2.jpg
Paris manque cruellement d’œnothèques à l’italienne où l’on peut simplement déguster un verre de vin autour d’une assiette de  charcuterie/fromage, sans se ruiner. Le concept ne doit pas être assez rentable, et l’appel de la restauration classique est trop fort.

Da Rosa reprend pourtant le concept originel d’œnothèque. Mais comme souvent à Paris, les concepts ont tendance à s’embourgeoiser. On sort l’argenterie et tout le tralala, et c’est alors que la dinette devient dispendieuse : 8 € la charcuterie par-ci, 8 € le fromage par-là. Et l’addition ne cesse de grimper. Chez Da Rosa, la qualité des produits est tout à fait correct, mais allez faire un tour en Italie, et vous trouverez bien mieux.

Da Rosa, 62 rue de Seine, Paris 6ème

Inscrivez-vous

Subscribe to our e-mail newsletter to receive updates.

Aucun commentaire.

Laisser un commentaire

Bar Le Yachting |
La Passion Des Hamsters |
NOS ANNEES COLLEGE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Des perles et encore des pe...
| scrapb
| sapl