City Guide Budapest Hongrie : Ce qu’il faut voir en quelques jours.

vuebudapest.jpg

Voici un City guide de Budapest avec avis et impressions sur les monuments à voir. Quelles sont les visites essentielles à faire ? Quelles sont les attractions pour touristes ? Réponse dans ce guide.

Au menu : Les quartiers du Palais Royal et du Château Varnegyed, quartier du Parlement, quartier Belvaros et quartier Opéra. L’Androssy et Hosok Tere. Sans oublier les Thermes de Gellert et de  Szechenyi Gyogyfurdo. Ainsi que les musées  Magyar Nemzeti Galeria et Neprajzi.

Cliquez sur ce lien ci-dessous pour lire la suite !

Buda : les quartiers du Palais Royal et du chateau ***

Pour s’y rendre. Prendre le funiculaire en bois, face au pont  Széchenyi Lanchid (le pont aux chaines). Prix : 840 Ft l’aller (1400 Ft environ l’A/R). Le trajet dure environ 2 minutes. Au sommet, belle vue sur la ville de Pest.

Musée Magyar Nemzeti Galeria **

Pour s’y rendre. A la sortie du funiculaire, prendre à gauche. Vous êtes dans le quartier du Palais Royal. Le musée, aussi appelé Galerie Nationale, est installé dans le Palais royal de Buda.

Prix. Entrée à 1000 Ft pour les expositions permanentes.

La Galerie Nationale protège les pièces majeures de la peinture hongroise. De magnifiques retables de la fin du 15ème/début 16ème sont exposés au sein de ce musée. De beaux tableaux présentent également des scènes de vie dans des maisons bourgeoises hongroises.

Pour le reste, les imitations hongroises des Impressionnistes suscitent plutôt les ricanements que l’admiration. Et quel regret de ne pas voir présentées des œuvres d’art naïf ou encore de peintures soviétiques. Le musée préfère nous assommer avec des œuvres contemporaines sans intérêt, que les touristes parcourent tête baissée.

Le musée est poussiéreux, vestige de l’ère soviétique avec du marbre partout et des volumes impressionnants. La muséographie est hors du temps : teintures vertes, absences d’explications, éclairages inexistants.

L’accueil est désagréable, et on ne peut pas acheter de billet de 13h à 13h20 car la caissière est en « lunchtime ». Pendant ce temps là, deux surveillantes se tournent les pouces à l’entrée et discutent au lieu de la remplacer. La situation ne semble pas les déranger. Que contrôlent-elles si personne ne peut acheter ses billets ? Ubuesque ! Je vous passe l’obligation de laisser son manteau au vestiaire. On ne transige pas, si vous n’êtes pas d’accord, vous ne visiterez pas le musée. Et n’espérez pas contenir votre énervement en allant à la cafét du musée. Les gâteaux sont épouvantablement mauvais et le service odieux.

–> En sortant du musée, poursuivez votre promenade à l’arrière du musée vers Varnegyed, le quartier du château.

Varnegyed, quartier du château ***

A voir :

–> Tarnak utca jusqu’a Matyas Templon. Il s’agit du sanctuaire où le roi Mathias s’était marié avec Béatrice d’Aragon, transformé en style néogothique par l’architecte Frigyes Schulek dans les années 1870. Entrée payante et visite … oubliable.

–> Halaszbastya. Ce rempart jouit d’une vue exceptionnelle sur Pest. La construction très Disneyland avec ses tourelles et créneaux de style néo roman fut également édifiée en 1895-1902 par l’architecte Frigyes Schulek.

En passant, jetez un coup d’œil à l’hôtel Hilton. Inauguré en 1977, la façade faisant face à l’église reprend un style proche de l’église et des remparts. Mais les autres façades sont modernes et sont toujours sujettes à controverses.
–> rue Szentharemsag utca pour passer devant le salon de thé Ruszwurm Cukraszda, à défaut de s’y arrêter.

–> rue Uri utca jusqu’a la place Kapisztran ter

–> Remontez par la rue Tancsics Mihaly utca, pour admirer les belles façades colorées de cette rue baroque, ornées d’une multitude de petits détails : grilles en fer forgé, fresques etc.

Pour rentrer à Pest, prendre le bus ligne 16, direction Deak Ferenc Ter (tickets à acheter à la poste devant l’arrêt si vous n’en avez pas).

Quartier du parlement ***

Pour s’y rendre. Arrivez à pied par Nador ucta pour découvrir ce quartier. Longez les bâtiments jusqu’au parlement que vous découvrirez sur votre gauche. Le parlement peut éventuellement se visiter.

Musée Neprajzi ***

Pour s’y rendre. Le musée est juste en face du parlement, il suffit de traverser.

Prix. Entrée à 1000 Ft.

Le musée Neprajzi est un musée ethnologique situé dans un magnifique édifice. Au 1er étage sont exposés les costumes traditionnels, mais aussi des reconstituions de cérémonies de mariages et d’enterrements. Sans oublier la présentation du mobilier hongrois (coffres de mariage, vaisseliers peints etc.). Des photos datant des années 30 rappellent que dans les campagnes, les habitants étaient encore habillés en costumes traditionnels.

Le musée est certes vieillot avec un manque flagrant d’explication en anglais, mais ce joyeux fatras est une expérience unique. On avance alors dans les salles désertiques comme un explorateur qui découvrirait de nouvelles terres.

–> Continuez votre promenade jusqu’a la place de la liberté puis rejoindre Hold utca pour voir la poste et son toit.

Quartier Belvaros : cœur de la cité

Prendre la rue Dorothya utca jusqu’a la place Vörösmarty ter où se trouve le célèbre salon de thé Gerbeaud. Puis continuez par la rue Vaci utca. La rue en elle-même n’a pas grand intérêt. Vous ne trouverez que des magasins de fringues, des fast-foods et des rabatteurs vous incitant à aller dans leur « best restaurant in Budapest ». Poursuivez jusqu’à Kossuth L. et prenez le soutterrain.
Continuez ensuite sur Vaci utca jusqu’à Vamhaz krörut. Jetez un coup d’œil aux halles Nagycsarnok. Ces halles ont été conçues par Gustave Eiffel en 1900. Vous y trouverez charcuterie, foie gras, fruits et légumes sans oublier de belles bouteilles de Tokaj.

Remontez par Veres Palné utca puis prenez à droite par Szerb utca. Arrivée à Egyetemi templon. Remontez ensuite par la rue Keurolyi M. en passant devant l’université et son église, à visiter.

Thermes de Gellert *

Pour s’y rendre. Vous pouvez prendre la ligne 19 du tram au niveau de Roosevelt Ter et descendre à Forvam Ter. Le trajet permet d’observer les collines de Buda au delà du Danube et de longer le Dunakorzo, la Croisette budapestoise. Le Dunakorzo était à l’époque le lieu où se rencontraient les élégantes et riches bourgeois de Pest dans les années 20, à l’époque des grands hôtels (Ritz, Carlton, Bristol). Aujourd’hui, cette promenade qui s’étend de Roosevelt ter à Marcius 15 ter a été défigurée par des constructions modernes (le bunker hôtel Marriott, l’Intercontinental et le Sofitel).

Prix. Entrée à 4000 Ft environ.

Horaires. 6h-20h en hiver tous les jours, en été : 6h – 19h du lundi au vendredi, samedi 6h – 22h, dimanche 6h – 20h.

Gellert, Gellert Gyogyfurdo en hongrois, est un complexe thermal connu dans le monde entier. La séparation homme/femme est de rigueur pour les cabines, bains à remous et piscines à vagues. Seule la piscine centrale est mixte. L’adresse est pour ainsi dire « surfaite ». Quelle déception par rapport aux photos sur Internet et dans les guides touristiques. La piscine centrale est petite, l’ensemble est vieillot. D’après notre guide, la clientèle devait être chic et cosmopolite. Elle semblait surtout âgée et bedonnante. L’hygiène est stricte, les bonnets de bain ou les charlottes sont obligatoires.

Si la séparation homme/femme semble faire dans le puritanisme, la nudité « intersexe » ne semble pas poser problème. Evitez les massages si vous êtes pudiques : nudité obligatoire et intimité inexistante. Le massage est effectué dans une salle avec d’autres personnes qui vous scrutent du regard, et le masseur n’est pas commode, comme s’il vous faisait passer un interrogatoire digne du KGB.

En été, les thermes disposent d’une piscine extérieure. L’ensemble est en très mauvais état. Les thermes ont surement été magnifiques dans leur période fastueuse, mais semblent maintenant à l’abandon. Ces termes n’ont rien à envier à celles de Luchon ou de Vichy. Les gens qui reviennent de Gellert extasiés sont sûrement atteints d’un léger snobisme.

Hôtel Gellert 

L’ensemble est vieillot, prêt à s’effondrer avec des bouts de colonnes retenus par des gaines en plastique. L’hôtel est attenant aux thermes et vaut le coup d’œil. Vous pouvez faire un tour au café pour prendre un caffe latte au miel, délicieux (900 Ft). Pour ceux qui hésiteraient à choisir cet hôtel, sachez qu’il est excentré même si une nouvelle ligne de métro (ligne 4) est en construction avec une station qui devrait ouvrir devant les thermes.

–> Reprendre tram 19 ou 41 direction Batthyany Ter. Le trajet permet d’apprécier la vue sur Pest et ses faux airs de Croisette avec quelques beaux immeubles. A gauche, vous passerez devant le quartier Vizivaros (la ville de l’eau littéralement) avec l’Institut Français. Reprendre ensuite le métro jusqu’à Szechenyi Fürdo. Vous emprunterez la ligne 1, plus ancienne ligne de métro de la ville. Les wagons semblent être des jouets faisant un bruit de manège à leur arrivée en station. Pour information, le métro budapestois fut le deuxième métro construit après celui de Londres.

Thermes Szechenyi Gyogyfurdo ***

Pour s’y rendre. Descendre à la station Szechenyi Fürdo, ligne de métro 1.

Horaires. Tous les jours 6h-22h (thermes jusqu’à 19h). Les bassins extérieurs sont ouverts toute l’année. Les caissières remboursement les baigneurs lorsqu’ils restent moins de 2h.

Ces thermes sont installées dans un beau palais néobaroque, couleur jaune moutarde. Il s’agit du plus grand établissement de bains d’Europe. En hiver, la scène est surréaliste. Les gens sortent dehors torses et pieds nus, imperturbables, bravant le froid. Les terrasses sont enneigées et le bassin à 38°C fume dans l’horizon glacial de l’hiver.
Certains s’adonnent à de belles parties d’échecs aquatiques, tandis que d’autres se contentent de barboter dans la piscine. La clientèle est ici plus populaire qu’à Gellert.

–> Continuez votre promenade en passant devant le cirque de Budapest puis faites le tour du lac en longeant les restaurants Robinson et Gundel. Gundel est considéré comme le meilleur restaurant de Hongrie. La réservation est indispensable et les vestes/cravates sont obligatoires.

Hosok tere *

Jetez un coup d’œil sur la plus grande patinoire d’Europe (18 000 m2). Elle est actuellement en travaux, à coups de chapes de béton.
Continuez sur la place Hosok tere. Il s’agit de la Place de Héros où se déroulent les manifestations du 1er Mai. De la place, on peut apercevoir le château Bajdahunyad Vara construit à l’origine lors d’une exposition nationale par l’architecte hongrois I. Alpar. Ses pavillons eurent un tel succès qu’ils furent reconstruits en durs des 1906. Le château fait très Disneyland avec sa chapelle romane, sa loggia gothique, sa façade renaissance et son aile baroque.

Dans les rues adjacentes, de belles demeures accueillent les ambassades. L’ambassade française se trouve par exemple rue Lentvory utca.

Androssy **

Androssy est souvent surnommée les Champs-Elysées de Pest. Pas la peine de la parcourir entièrement à pied. De Hosk Tere à Oktogon, il n’y a quasiment aucun magasin et les façades austères se succèdent. Il vaut mieux reprendre le métro jusqu’à Kodaly Korond et découvrir le tronçon Kodaly Korond / Vorosmarty utca.

Sur ce tronçon, jetez un coup d’œil à la place Kodaly puis au Musée des Beaux arts Kepzamuveszeti Foriskola (à gauche). Sa belle façade à la florentine est décorée de frises de grotesques et de médaillons en or, brun et rouille sur fond noir. En face, ne manquez pas le salon de thé Lukacs Cukroszda où prendre une pâtisserie dans une salle entièrement rénovée. è Reprendre ensuite le métro à Vorosmarty utca jusqu’à Opéra.

Quartier Opéra ***

C’est le quartier le plus chic de l’Andrassy avec la présence de toutes les grandes marques de luxe (Gucci, Hermès, Dior …). Faites un tour dans les environs voire jusqu’à la basilique Szent Istvan Basilika. Ici les bâtiments sont bien plus beaux, avec des faux airs de « palazzi » italiens. Souvent, seul le rez-de-chaussée de ces bâtiments a été restauré pour pouvoir accueillir les boutiques de luxe.  Les autres étages restent marqués par la pollution et leur épaisse saleté, couleur noir.

Inscrivez-vous

Subscribe to our e-mail newsletter to receive updates.

Aucun commentaire.

Laisser un commentaire

Bar Le Yachting |
La Passion Des Hamsters |
NOS ANNEES COLLEGE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Des perles et encore des pe...
| scrapb
| sapl