Critique : Fogon, restaurant espagnol. Quai Grands Augustins, tapas.

fogon3.jpg

Difficile de décrocher une table chez Fogon le vendredi et samedi soir. Depuis sa récente 1ère étoile au guide Michelin et son abondant arrosage médiatique qui l’a fait connaître, le restaurant ne désemplit pas.

L’adresse est idéale, Quai des Grands Augustins. Rive gauche, au bord de la seine et à deux pas de Saint-Michel et Saint-Germain. On laisse sa citadine au voiturier et on court s’installer à table.
L’intérieur est simple, la déco est sobre et chic mais un brin banale. Le vin est servi dans des verres à eau, les couverts sont cachés dans des tiroirs incorporés à la table.

fogon1.jpg
La carte. Pas donnée avec des plats de riz à 25 € et des assiettes de charcuterie. Puis un menu que tout le monde semble suivre à 48 €, comprenant des tapas en entrée, un riz à choisir dans la carte (supplément pour celui aux langoustines) et un dessert. La carte des vins sent bon l’Espagne et augure d’une addition dispendieuse. Première bouteille de rouge à 18 €, suivante à 25 € puis envolées à 30-50 €. Quelques vins au verre mais pas de ½ bouteille. Le menu riz. Par simple mimétisme, nous avons pris ce menu à 48 € (obligation de prendre 2 menus et le même riz, vous ne pouvez pas mixer un menu avec un plat à la carte).
fogon2.jpg

Les tapas introduisaient parfaitement le repas. Au menu : une mousseline de légumes, des grosses olives marinées dans une huile parfumée puis une trilogie de bouchées. Raviole au champignon, carré d’agneau et sa purée de pommes de terre ainsi qu’une émulsion de morilles et asperges. Les tapas sont arrivées un peu tièdes, la compotée de légumes était trop salée alors que la raviole en aurait mérité davantage, mais nous chipotons.
S’ensuit le plateau de riz noir à la seiche et aux calamars, servi dans une grande écuelle métallique. Pour le glamour on repassera, la texture ni l’apparence ne sont très engageantes. Mais heureusement le goût aura eu raison du reste ; la paella est onctueuse, les saveurs s’entremêlent et offrent un plat d’une grande finesse.

fogon4.jpg
Les desserts. Nous avons opté pour les tapas sucrés. Deux petites bouchées nous régalâmes. Une petite poire marinée dans son jus et une crème au café et au rhum. Délicieuses mais mangées en trois bectées. En parallèle, deux cafés, à 4 € chacun.

Le vin. Pas mal du tout ce petit Navalegua millésime 2009, très capiteux.

Faut-il y aller ? Oui malgré une addition gratinée. Les plats sont recherchés et le riz à la seiche est vraiment original.

Fogon, 45 Quai des Grands Augustins, Paris 6ème

Inscrivez-vous

Subscribe to our e-mail newsletter to receive updates.

Une réponse à “Critique : Fogon, restaurant espagnol. Quai Grands Augustins, tapas.”

  1. Délices à Paris
    21 novembre 2014 à 19:03 #

    Je vois qu’il y à eu quelques loupés,pas grand chose à redire pour moi du coup je comprends pas pourquoi ils ont perdu leur étoile.

Laisser un commentaire

Bar Le Yachting |
La Passion Des Hamsters |
NOS ANNEES COLLEGE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Des perles et encore des pe...
| scrapb
| sapl