Critique : Le Café Constant, rue Saint Dominique. Bon marché, Christian Constant.

cocotte1.jpg

Depuis plus d’une dizaine d’années, le chef étoilé Christian Constant exerce son hégémonie gastronomique rue Saint-Dominique, dans le 7ème arrondissement, à quelques pas du Champs de Mars. Le chef originaire de Montauban, assume son goût pour le terroir et il le fait avec brio. Récemment, le chef Constant s’est illustré avec toute sa faconde qu’on lui connait, dans l’émission télévisée Top Chef, où il faisait partie des jurés évaluant les futurs lauréats cuisiniers.

Aujourd’hui, Christian Constant est à la tête de 4 restaurants, tous situés dans la même rue. La palette est large : du gastronomique Le Violon d’Ingres, en passant par les fruits de mer des Fables de la Fontaine, sans oublier le bistronomique Café Constant et enfin sa dernière fierté, les Cocottes.

cocotte2.jpg
C’est au Café Constant, que se jouera aujourd’hui la scène du diner. Pas de réservation possible, il faut s’armer de patience ou arriver très tôt. Patience et longueur de temps font plus que force ni que rage.

Le lieu. Ambiance bistrot avec tables et chaises en bois, vieux comptoir lustré et tesselles au sol. Le restaurant possède également une petite salle à l’étage.

La carte. Pour un restaurant placé sous la houlette d’un grand chef, les prix sont plus que raisonnables : entrées à 11 €, plats à 16 € et desserts à 7 €. Quelques plats du jour sont également proposés entre 20 et 30 €.

cocotte3.jpg
Les plats. En entrée, l’œuf poché, légumes à la provençale et émulsion au vieux parmesan (11 €) est un vrai régal. On pourrait aisément le trouver sur la carte d’un restaurant gastronomique. Suivent le filet de bar grillé à la plancha et mousseline de patates douces (16 €) et la côte de veau roulé au jambon, haricots tarbais à la graisse d’oie (16 €). Les filets bien que délicieux auraient pu être un peu plus généreux. La patate douce se mariait judicieusement aux subtilités gustatives du poisson. Quant à la côte de veau, voilà un plat « gourmand » comme dirait le chef Cyril Lignac. Maigrichons vilipendant le gras, s’abstenir.

cocotte4.jpg
En dessert, les pruneaux au vin rouge et épices douces concluaient le repas d’une touche sucrée (7 €), et les profiteroles maison (7 €) étaient honorables avec leur bonne pâte à choux fondante.

Les vins. Variés, des très bons verres de Morgon (5 €) au bon verre de Cheverny (3,50 €) en passant par un 25cl de Quincy (11 €) plus ordinaire.

Le service. Professionnel et de bon aloi.

Café Constant, 139 rue Saint-Dominique, Paris 7ème

A midi : formule E/P ou P/D à 16 €, E/P/D à 23 €

Café à 2,2 €

Inscrivez-vous

Subscribe to our e-mail newsletter to receive updates.

Aucun commentaire.

Laisser un commentaire

Bar Le Yachting |
La Passion Des Hamsters |
NOS ANNEES COLLEGE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Des perles et encore des pe...
| scrapb
| sapl