Archive | 25 juin 2011

Critique : Angelina Petit Trianon Versailles. Terrasse.

angelinaversailles4.jpg

Depuis quelques mois, le célèbre salon de thé Angelina s’ennuie rue de Rivoli. Enfermé dans son carcan routinier et sa prison dorée du 1er arrondissement, la maison mère a décidé de voir plus grand et de multiplier ses adresses. Sa nouvelle lubie : s’insinuer dans le cadre feutré des musées. En mai 2011, Angelina a ainsi ouvert un salon de thé/restaurant au 1er étage du Louvre, devant les appartements de Napoléon III, sur le balcon autrefois occupé par le Ministère des Finances.

Quelques mois plus tôt, Angelina s’était déjà offert Versailles. D’abord à l’intérieur même du château puis plus récemment devant le Petit Trianon. Et à la fin de l’année 2011, Angelina frappera encore une fois : il s’installera dans l’hôtel de Sully, appartenant à la RMN. La guerre des salons de thé est donc déclarée : Angelina remporte la 1ère manche contre Ladurée (également présent au château de Versailles mais ne proposant que de la vente à emporter) et Carette (avec sa 2ème adresse Place des Vosges).

angelinaversailles3.jpg
Angelina au Petit Trianon. Angelina installe durant les beaux jours une belle terrasse sous les arbres, devant le Petit Trianon. On se sert dans une dépendance du Trianon, puis on apporte son plateau dehors. On est loin ici du service minaudé de la rue de Rivoli, ronds de jambe et soubrettes obligatoires. Angelina s’initie au fast-food chic. Comme il n’y a pas de service à table, les prix ont légèrement été revus à la baisse. En témoigne la carte : sandwiches à 6 €, salades à 8 €, quiches à 10 €, desserts à 6-7 € et sodas à 3 €. Sans oublier une formule Déjeuner à 7,9 € comprenant un sandwich parisien, une eau minérale 50 cl et un mini-macaron au choix.

Le test. Belle surprise avec ce sandwich au chèvre avec pousses d’épinard et miel. Le pain frais est d’excellente qualité, les pousses d’épinard apportent une touche originale au chèvre. Le sandwich poulet crudités est du même acabit.

angelinaversailles2.jpg
Côté dessert, difficile de passer à côté du fameux Mont-Blanc. On est ici bien loin du  service ouaté de la rue de Rivoli. La pâtisserie est servie dans un écrin de plastique. Le pauvre s’insurge : « mais pourquoi n’ai-je pas le droit à une belle assiette en porcelaine ? »

Le choc est rude, les bouteilles d’Evian en plastique s’affichent sans complexe sur les tables, les bières en cannette cautionnent presque les pieds sur la table. Angelina, en entrant à la cour du Roi, a paradoxalement, perdu tout son chic. L’exercice était difficile, j’en conçois, mais ne nuit-il pas finalement à l’image de la marque ?

angelinaversailles1.jpg
Cette terrasse n’en reste pas moins très agréable, et permet de déjeuner tranquillement à l’ombre des arbres, avant de visiter le Domaine de Marie-Antoinette.

Angelina, Le Petit Trianon du Château de Versailles

Entrée en voiture à 5 €, à pied depuis le Boulevard de la Reine, comptez 25 minutes de marche

Bar Le Yachting |
La Passion Des Hamsters |
NOS ANNEES COLLEGE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Des perles et encore des pe...
| scrapb
| sapl