Critique : Dinette chez Carette, Trocadéro, terrasse.

carette.jpg

Ras le bol de ces diners imposant leur rituel entrée/plat/dessert. L’envie est à la simplicité, à la décontraction mêlée au glam chic. Le critique gastronome François Simon qualifie ces divagations gastronomiques d’expériences « radin chic ». Ou l’art de picorer des nourritures bien calibrées pour goûter au luxe sans « trop » se ruiner.

Carette se prête particulièrement bien à ce genre de jeux pour grands enfants. Le célèbre salon de thé du Trocadéro propose bien sûr quelques plats chauds mais aussi et surtout une belle carte de snacking. Les œufs brouillés aux fines herbes (12,50 €) ou en version club (avec jambon et fromage fondu) (17 €) servis avec de délicieuses mouillettes feuilletées peuvent très bien faire l’affaire. Les appétits d’oiseaux se contenteront d’une sélection de canapés à 3-4 € à demander coupés : œuf mimosa, poulet, concombre et bien d’autres encore. Des snackings à marier avec une bonne bouteille de vin, comme cette demie de Chardonnay blanc (17 €).

carettetrocadro2.jpg
Si vous n’acceptez pas de jouer le jeu de la dinette, vous pouvez bien sûr rentrer dans un schéma plus classique en lorgnant sur les plats cuisinés. L’entrecôte de Salers à 26 € est correcte sans être transcendantale, le bar servi avec une julienne de légumes est excellent  et le poisson fin en bouche, mais l’escalope de veau présente une cuisson complètement ratée (cru à l’intérieur), heureusement servie avec des tagliatelles et une délicieuse sauce forestière comme pour se faire pardonner.

Mais encore ? Un café (4 €) et la douloureuse. L’instant « picorage chic » est terminé, vous pouvez repartir de bon pied bon œil.

Carette,  Place du Trocadéro, Paris 16ème

Inscrivez-vous

Subscribe to our e-mail newsletter to receive updates.

Aucun commentaire.

Laisser un commentaire

Bar Le Yachting |
La Passion Des Hamsters |
NOS ANNEES COLLEGE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Des perles et encore des pe...
| scrapb
| sapl