Critique : Mme Shawn, rue Duret, cuisine thailandaise.

mmeshawn2.jpg

Mme Shawn, on imagine déjà la mère maquerelle gérant d’une main de fer ces geishas pour satisfaire des clients exigeants. Pourtant, le 28 rue Duret, ne cache pas un obscur lupanar mais seulement un restaurant thaïlandais proposant une cuisine traditionnelle à prix raisonnables. Mme Shawn officie dans les quatre coins de Paris (16ème, rue des Dames, Canal Saint-Martin, Marché Saint-Honoré, etc.), mais c’est dans son adresse du 16ème, à deux pas de la Porte Maillot, que nous irons tester ses délices.

La déco. Asiatico-lounge : tristounet de jour, plaisant le soir. Des lampions accrochés au plafond, des appliques en bois aux murs et des buddhas dorés vous regardant d’un air impassible.
mmeshawn3.jpg
La carte. Entrées à 7-8 €, plats à 12-14 € avec l’accompagnement en sus (3-4 € environ pour du riz parfumé ou des légumes sautés). Desserts à 6-8 €.

Les plats. Le Neua Pad Pak (13,50 €) est un bœuf sauté au wok servi avec des légumes thaï. La sauce a du répondant, les légumes sont croquants et la viande correcte. Quant au Kapao Neua (13,50 €), les émincés de bœuf sauté au wok sont accompagnés de feuilles de basilic thaï. Là aussi, le plat est copieux, un brin épicé mais délicieux. Un riz parfumé vient adoucir le palais (2,50 €).

Les desserts. Comme souvent dans les restaurants asiatiques, les desserts plombent la fin du repas, il vaudrait mieux directement passer à la case « addition ». Les desserts de Mme Shawn sont chers (par rapport au prix des plats) et sans grand intérêt. Les nems chocolat (8,5 €) accompagnés de leur glace au sablé breton sortent directement du congélateur, mais la salade de fruits s’en sort un peu mieux (6 €).

Les boissons. Un délicieux thé au jasmin servi dans une théière en fonte. Pas besoin de sucrer le breuvage, le thé est déjà parfaitement équilibré.
mmeshawn1.jpg
Clientèle. Mélangée bien que principalement du quartier. Des grands-parents jusqu’aux tablées de jeunes fêtant leurs brillants résultats au bac.

Service. Courtois et rapide, peut-être même un peu trop. Les plats arrivent presque avant même de les avoir commandés.

Faut-il y aller ? Absolument, Mme Shawn s’inscrit dans la mouvance des restaurants asiatiques du XXIème siècle, mime une proximité factice avec un nom facile à retenir et invite à l’indulgence. Les plats sont réussis et le rapport qualité/prix tout à fait correct.

Mme Shawn, 28 rue Duret, Paris 16ème

Réservation indispensable

Inscrivez-vous

Subscribe to our e-mail newsletter to receive updates.

Aucun commentaire.

Laisser un commentaire

Bar Le Yachting |
La Passion Des Hamsters |
NOS ANNEES COLLEGE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Des perles et encore des pe...
| scrapb
| sapl