Cinéma La Pagode, salle japonaise.

cinmapagode2.jpg

Pendant que certains cinémas Art et Essai se rêvent en cinémas luxueux (Cinémas Racine, Louxor,  etc.), d’autres subsistent tant bien que mal pour ne pas mettre la clé sous la porte. La Pagode fait partie de ces survivants.

Seul cinéma installé dans le 7ème arrondissement, l’histoire de la salle est à elle seule une véritable épopée cinématographique. La Pagode fut construite sous l’ordre de François Emile Morin, directeur du Bon Marché, qui pour faire plaisir à sa femme, lui offrit cette construction orientalisante dans son jardin. Ancien lieu de soirées mondaines, la Pagode devient en 1930 un cinéma Art et Essai qui connaitra plusieurs  périodes de fermeture pour cause de mauvais état et de manquement aux normes de sécurité.

Le cinéma dispose de deux salles dont la très connue « salle japonaise ». La salle est magnifique avec ses boiseries et miroirs, son éclairage mordoré et ses sièges ultra-confortables. Malheureusement, le plafond s’effrite peu à peu et les chutes sont retenues par un filet.

cinmapagode1.jpg
Appartenant un temps à Gaumont, la Pagode est aujourd’hui gérée par un indépendant.

Le cinéma attire aujourd’hui une clientèle d’habitués ne se lassant pas de cette curiosité japonaise au beau milieu d’un quartier si bourgeois. Mais la Pagode va mal : des bâches retiennent le toit et des étais supportent les plafonds.

De Pâques à la Toussaint, il est possible de faire une pause dans le salon de thé installé dans l’adorable petit jardin zen. De quoi profiter d’une agréable journée dans un cadre dépaysant. Courez-y !

La Pagode, 57 bis rue de Babylone, Paris 7ème
entrée à 9 €, ½ tarif à 7,5 €. Carte 10 entrées à 60 €

Inscrivez-vous

Subscribe to our e-mail newsletter to receive updates.

Aucun commentaire.

Laisser un commentaire

Bar Le Yachting |
La Passion Des Hamsters |
NOS ANNEES COLLEGE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Des perles et encore des pe...
| scrapb
| sapl