Archive | 25 novembre 2011

Critique : Bar Impérial de l’Hôtel du Palais, Biarritz. Palace.

hotelpalaisbiarritz1.jpg

Depuis Mai 2011, l’Hôtel du Palais à Biarritz a rejoint le cercle très fermé des Palaces français. Cet édifice, à l’origine résidence d’été de l’impératrice Eugénie – épouse de Napoléon III – est une réussite architecturale incontestée. De style Baroque avec ses façades ocres, le palace dispose d’une vue admirable sur la baie de Biarritz. On y accède après avoir franchi les imposantes grilles d’enceinte, passé l’aire de putting et entraperçu la piscine.

hotelpalaisbiarritz4.jpg

L’intérieur. Le Bar Impérial surplombe le restaurant La Villa Eugénie et sa très belle salle. Des motifs pompéiens viennent orner les colonnes et les rideaux épais.  Les palmiers et autres plantes vertes apportent une touche Belle Epoque, complétée par les douces mélodies du pianiste.

La carte du bar. Les cocktails s’affichent à 16 € tout comme la coupe de champagne, les sodas à 7 €, le thé à 6 € et le café à 5 €. Pour combler les petits creux, des clubs sandwiches (26 €) et pâtisseries (10 €) sont également proposés.

hotelpalaisbiarritz3.jpgLes cocktails. Divins et exécutés d’une main de maitre par le bartender. L’Alexander et l’Irish Coffee arrivent à point nommé après une dure journée de labeur passée à compter les surfeurs risquant leur vie sur la Grande Plage, face au casino.

hotelpalaisbiarritz2.jpg

La clientèle. Sortie tout droit de Jumanji. L’écriteau « pour le diner, le port de la veste est demandé » ne leur aura pas mis la puce à l’oreille. Voici donc des armadas de « Borat » déguisés en nouveaux riches, des ados en basket et des rombières en villégiature plus proches du monstre marin que de la créature sylphide. Quelques touristes, amoureux et notables viennent compléter cette jungle basque.

Le service. Professionnel et forcément palace.

Bar Impérial de l’Hôtel du Palais, 1 Avenue de l’Impératrice, Biarritz

Bar Le Yachting |
La Passion Des Hamsters |
NOS ANNEES COLLEGE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Des perles et encore des pe...
| scrapb
| sapl