Critique : Exposition Hotel Particulier. Une ambition parisienne. Cité Architecture.

Critique : Exposition Hotel Particulier. Une ambition parisienne. Cité Architecture. dans Expositions Expo-Hotel-Particulier-Cite-Archi-3
La Cité de l’Architecture du Palais Chaillot propose jusqu’au 19 Février 2012, une riche exposition retraçant l’histoire des hôtels particuliers parisiens. L’occasion de découvrir les logements les plus somptueux de la capitale.

L’exposition se décompose en trois parties distinctes.

Dans la première section, un hôtel particulier est reconstitué pour expliquer la structure même de ces habitations : vestibule, escalier d’honneur, antichambre, etc. Il s’agit d’une introduction que les connaisseurs trouveront peut-être un peu rébarbative. La reconstitution est un peu « cheap » (lino imitant le carrelage et absence de meubles d’époque).

Expo-Hotel-Particulier-Cite-Archi-2 dans Expositions

La deuxième section de l’exposition présente toute une série de maquettes d’hôtels emblématiques comme l’Hôtel de Cluny, l’Hôtel de Lambert, ou encore le Palais Rose. Des croquis, des plans mais aussi des reconstitutions d’intérieur permettent de comprendre la richesse architecturale de ces logements d’apparats. Des écrans tactiles complètent l’exposition et proposent de parcourir en image plus de 300 hôtels parisiens.

La dernière section précise les liens qu’entretiennent les hôtels particuliers avec la ville, leur incorporation architecturale et parfois leur rejet. L’exposition s’achève avec une série de clichés en Noir & Blanc montrant la folie destructrice entamée vers 1950 et ayant atteint son paroxysme dans les années 60. De nombreux hôtels particuliers ont alors été littéralement rasés pour faire place à de vulgaires immeubles de bureaux.

Expo-Hotel-Particulier-Cite-Archi-1

Le plus bel exemple est sans doute celui du Palais Rose, inspiré du Grand Trianon de Versailles qui siégeait au 50 Avenue Foch, dans le XVIème arrondissement. Suite à des bisbilles familiales, l’Hôtel fut finalement détruit en 1969 pour accueillir à sa place une résidence composée d’appartements et de locaux commerciaux.

Faut-il y aller ? Assurément, l’exposition est à la fois riche et pédagogique. Maquettes, reconstitutions, plans et photos, vous ressortirez avec l’envie irrépressible d’entamer la visite de tous les hôtels particuliers parisiens ouverts au public.

Exposition – L’hôtel particulier. Une ambition parisienne,

Cité de l’Architecture et du Patrimoine, 1 Place du Trocadéro, Paris 16ème

2 Réponses à “Critique : Exposition Hotel Particulier. Une ambition parisienne. Cité Architecture.”

  1. Philippe Pumain
    28 décembre 2011 à 19:09 #

    Bonjour,
    Je suis le scénographe de l’exposition et je me permets de réagir à votre article, en notant tout d’abord avec plaisir que vous avez apprécié l’expo et que vous en conseillez la visite. Je souhaite apporter une précision qui vous permettra, je l’espère, de revoir votre appréciation sur le caractère « cheap » du décor de la première section. En aucun cas Alexandre Gady, le commissaire, et moi-même n’avons prétendu ni même souhaité faire une « restitution » d’un hôtel particulier, n’en ayant ni les moyens ni l’espace pour le faire. Il s’agit plutôt d’une « évocation » utilisant des moyens relativement modestes (sols en vinyl texturé, décors muraux dessinés et imprimés sur autocollants…) et permettant tout de même, à notre sens, d’immerger le visiteur dans une ambiance qui le rende réceptif à la découverte de la typologie très spécifique de l’hôtel particulier. D’après les échos de la plupart des visiteurs, j’ai l’impression que ça fonctionne plutôt bien. En espérant que cette précision vous « convaincra », je vous adresse mes meilleures salutations ainsi que mes voeux pour la nouvelle année.
    Cordialement.
    Philippe Pumain

  2. Les Paris DLD
    31 décembre 2011 à 9:26 #

    C’est effectivement une très belle exposition.
    voir http://bit.ly/txmNbH

Laisser un commentaire

Bar Le Yachting |
La Passion Des Hamsters |
NOS ANNEES COLLEGE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Des perles et encore des pe...
| scrapb
| sapl