Archive | juillet 2012

Critique : Au coin de la rue. Toulouse. Pargaminières et Valade. Excellent.

Critique : Au coin de la rue. Toulouse. Pargaminières et Valade. Excellent. dans Coups de coeur Au-coin-de-la-rue-Toulouse-1

A deux pas de la Place Saint-Pierre, se trouve un excellent restaurant à l’angle des rues Pargaminières et Valade. Il n’en fallait pas plus pour nommer ce restaurant, « Au coin de la rue ». A déjeuner, le bistrot propose une formule au rapport qualité/prix imbattable.

Le cadre. Ambiance bistrot à l’intérieur avec son parquet en bois sombre, et petite terrasse forte agréable dès que le soleil pointe le bout de son nez.
Au-coin-de-la-rue-Toulouse-2 dans Restaurants
La formule. Plat du jour à 9 €, E/P ou P/D à 12 € et trio E/P/D à 14 €. En entrée, le foie gras fut une agréable surprise. La spécialité de la région avait du goût, accompagnée d’une salade bien assaisonnée et d’un pain toasté au seigle croustillant. La bavette qui le suivait continua sur la même lancée. Généreuse et tendre, elle fut accompagnée de pommes de terres fondantes et d’une sauce aux échalotes à tomber par terre.

Faut-il y aller ? Absolument, les produits sont de bonne facture, les prix tout à fait abordables et la terrasse, bien agréable en été. Courez-y !

Au coin de la rue, 2 rue Pargaminières, Toulouse

Critique : Hôtel Lancaster. Snacking dans cour jardin. Rue de Berri.

Critique : Hôtel Lancaster. Snacking dans cour jardin. Rue de Berri. dans Bars & Cafés Hotel-Lancaster-1

Habitant désormais près des Champs-Elysées, j’ai entrepris une mission commando consistant à tester tous les restaurants/bars dans un rayon d’un kilomètre autour de mon domicile. Chose ardue, les cartes affichent dans ce quartier cossu, des prix souvent démesurés. Dernière expérience en date, la belle terrasse de l’Hôtel Lancaster, sis rue de Berri.

Indiscernable de la rue, l’hôtel propose une petite terrasse verdoyante, loin du tumulte de la plus belle avenue du monde. Petits clapotis de fontaine, cailloux à la mode japonaise et treillis se chargent de planter le décor de ce jardin urbain.

Hotel-Lancaster-2 dans Luxe

La carte. Parfois angoissante avec des propositions de snacking particulièrement chères. Comptez 25-40 € pour un plat (club sandwich et salades à 26 €, wraps à 19-20 €), 15 € pour les desserts.

Le snacking. Un wrap végétarien (19 €) et un wrap volaille (20 €) de bonnes tenues, servis avec des pousses d’épinards cuits. Le pain lavash est fourré d’avocats, de tomates séchées et de salade. Une réussite.

Les liquides. Cocktails à 20 €, sodas à 9 €, verres de vin à 15-20 €. A ce prix, il vaut mieux se rabattre sur la carte des vins en commandant une bouteille entière. En cherchant bien, nous avons fini par dégoter une excellente bouteille de Bourgeuil à 49 € (les autres se situent plutôt dans les 60-80 €).

Hotel-Lancaster-3 dans Restaurants

Le service. Service palace, limite obséquieux avec un sommelier qui rôde dans les parages pour vous conseiller un de ses bons flacons.

L’addition. Deux grignotages, une bouteille de vin et deux cafés et la barre psychologique des cent euros est déjà dépassée.

Faut-il y aller ? Oui, très certainement. L’hôtel joue la carte du luxe, raffiné et discret. Dommage que les prix soient si wahou.

Cour jardin de l’Hôtel Lancaster, 7 rue de Berri, Paris 8

Anniversaire. Les 5 ans du blog.

Anniversaire. Les 5 ans du blog. dans Autres 5-ans-blog

C’est avec une certaine émotion que je souffle aujourd’hui les cinq bougies de la création du blog. Né d’un simple ras-le-bol, celui de lire des blogs se contentant de recopier les communiqués de presse des restaurateurs, le blog affiche aujourd’hui près de 500 articles variés. Des bars et des restaurants bien sûr, mais aussi des expositions et quelques brèves parisiennes. Du fast food au grand restaurant étoilé, du bar à shots aux bars de palace, du thé de Grand Mère aux grandes maisons pros de l’afternoon tea, j’ai toujours essayé de brasser large, pour ne pas tomber dans un enchainement ostentatoire d’adresses luxueuses.

C’est avec plaisir que je rempile encore quelques temps avec de nouvelles critiques. Merci pour votre fidélité !

Critique : Café Nemours. Le Plus beau banc public de Paris. Comédie Française.

Critique : Café Nemours. Le Plus beau banc public de Paris. Comédie Française. dans Bars & Cafés Caf%C3%A9-Nemours-Paris

Le titre de cet article vous intrigue sûrement. Comment se fait-il qu’un café, réputé « chic », puisse offrir un banc public en plein cœur de Paris, face à la Comédie Française ? Et bien, il s’agit d’une véritable comédie, une pantalonnade que seuls les cafés parisiens savent parfaitement jouer. Venus boire un Perrier, nous avons pu rester assis en terrasse un quart d’heure sans être inquiéter, non content d’avoir pu bichonner notre portefeuille resté en veilleuse. Le bal incessant des serveurs se faisait devant nos yeux ébahis, les mêmes se vantant de « connaitre leurs métiers sur le bout des doigts » mais révélant leur manque de physionomie lorsqu’il s’agissait de reconnaitre un nouveau client.

Finalement, le nirvana fut interrompu par un garçon de café venant s’enquérir de notre situation au bout d’une bonne demi-heure. Le fameux Perrier fut servi trois quarts d’heure après notre arrivée. Chapeau le service !

Café Nemours, 2 Place Colette, Paris 1

Critique : Rooftop bar au Lounge View Novotel Montparnasse Vaugirard.

Critique : Rooftop bar au Lounge View Novotel Montparnasse Vaugirard. dans Bars & Cafés

Crédit Photo : http://dismoiou.fr/p/fra/paris/thuG4J/lounge-bar-view-novotel-paris-vaugirard-montparnasse

Paris connait depuis le début de l’été un climat digne d’un plateau irlandais : averses éparses, rayons de soleil sporadiques et températures automnales. Alors dès qu’une journée s’annonce estivale, les parisiens prennent d’assaut les terrasses en réservant tout azimut. Je voulais ainsi réserver une table au Rooftop du Holiday Inn Odéon pour jouir d’une vue à couper le souffle sur le quartier Saint-Germain. Malheureusement, le spot était déjà complet. Têtu comme une mule, je ne voulais pas renoncer à mon rooftop. Le Holiday Inn fut donc troqué contre le Novotel Vaugirard Montparnasse.

La vue est certes moins belle que dans le quartier Latin. Le panorama porte les stigmates de la politique architecturale du XVème arrondissement ; beaucoup de tours et de bâtiments construits à la va-vite et au design bâclé. Mais la Tour Eiffel joue la vedette dans ce décor digne d’un plateau de cinéma.

La terrasse. Des tables et chaises haut perchées pour pouvoir contempler la vue et un éclairage verdâtre pour habiller ce balcon en enfilade. Le décorateur aurait pu cependant s’éviter de garnir le sol d’une hideuse et kitchissime pelouse en plastique.

La carte. Tout à fait raisonnable avec des cocktails à 12 €, des verres de vins à 6-10 € et des sodas à 6 €. Des planches de charcuterie et sushis sont également disponibles pour combler les petites faims d’après-midi (15-20 €).

Les cocktails. Gin tonic et mojito bien préparés.

Faut-il y aller ? Oui l’endroit est calme et il y a  toujours de la place. Le quartier est un peu excentré (proche de la station Vaugirard), mais la vue mérite bien ce petit détour.

Lounge View au Novotel Montparnasse Vaugirard, 257 rue de Vaugirard, Paris 15

Ouvert jusqu’à 1h du matin, uniquement à la belle saison (à préciser)

Nouveaux articles en vue …

Nouveaux articles en vue ... dans Autres Transition

Après une longue absence sans nouveaux billets, le blog reprend de plus belle avec une ribambelle d’articles publiés dans les jours qui viennent. Au menu : des rooftops, des bars parisiens et bien sûr des restaurants avec terrasses !

Bar Le Yachting |
La Passion Des Hamsters |
NOS ANNEES COLLEGE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Des perles et encore des pe...
| scrapb
| sapl