Critique : Hôtel Raphael. Terrasse rooftop Paris 16. Avenue Kleber.

Critique : Hôtel Raphael. Terrasse rooftop Paris 16. Avenue Kleber. dans Bars & Cafés Hotel-Raphael-1

Ce genre d’adresses surfaites commence à m’insupporter. Pourquoi est-ce si cher ? Même dans les plus grands palaces newyorkais, hongkongais ou encore londoniens, les cocktails tournent autour de 20 €. L’alcool est-il plus taxé en France qu’à l’étranger ? Non certainement pas. Le secteur de la restauration serait-il alors infecté par une palanquée de voleurs ? La démonstration, par la théorie des prix, la théorie que j’ai nommée « théorie A-B-C ».

Hotel-Raphael-2 dans Luxe

Considérons 3 vins de qualité et de prix croissants : A, B et C. Le prix d’achat pour une bouteille de 75 cl est indiqué pour chacun d’entres eux. Considérons désormais le prix de vente pratiqué par les restaurateurs. Le gérant d’un bistrot aura tendance à multiplier par 4 ou 5 le prix de vente par rapport au prix d’achat pour s’assurer une marge. Ramené au verre, nous obtenons les prix de vente des trois vins pratiqués par le gérant du bistrot.

Considérons maintenant le Palace. Il ne peut décemment proposer le vin A, qu’il considère comme trop bas de gamme. Il ne va pas non plus proposer le vin C, car même s’il est de qualité, il serait obligé de tarifer le verre à 30 ou 40 €, et risquerait d’être boudé par sa clientèle. Le Palace choisira donc de mettre sur sa carte un vin, le B, tout à fait moyen en le facturant plus cher que les meilleurs vins que pourraient proposer un bistrotier. Prix de vente affiché : 20 €. Et le tour est joué. D’où la sensation dans les palaces, de souvent boire un verre de vin horriblement cher et pas toujours exceptionnel.

Hotel-Raphael-3 dans Rooftops

Revenons-en maintenant au Raphael. La terrasse est agréable, mais la vue n’est certainement pas la plus époustouflante de Paris. Assis, difficile d’observer les monuments parisiens, cachés par les buissons. Et chose plus embarrassante, certains buildings du XVIème arrondissement – modernes – ternissent le panorama.

Quant au vin, nous sommes en plein dans le syndrome de la « théorie A-B-C » décrit plus haut. Le tout, servi par des serveurs incapables de vous renseigner sur les trois misérables vins proposés à la carte (17 €).

La clientèle. Sûrement attiré par la lumière. Ayant oublié que dans un palace, le service minimum n’a pas été abrogé en terme de tenue vestimentaire.

Hôtel Raphael, 17 Avenue Kléber, Paris 16

Inscrivez-vous

Subscribe to our e-mail newsletter to receive updates.

Aucun commentaire.

Laisser un commentaire

Bar Le Yachting |
La Passion Des Hamsters |
NOS ANNEES COLLEGE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Des perles et encore des pe...
| scrapb
| sapl