Archive | 24 septembre 2012

Quick Champs-Elysées. Une hygiène déplorable.

Quick Champs-Elysées. Une hygiène déplorable. dans Coups de gueule quicksouris

Quick Belleville, Mai 2012. Source : @clouzal sur Twitter

Lundi dernier, je rentrais de soirée avec la faim au ventre. Le Quick du 62 avenue des Champs-Elysées se présenta alors à mes yeux. Le spectacle fut tout simplement effarant.

En attendant que ma commande soit prête, ma curiosité s’arrêta sur le carrelage du restaurant. Je vis alors quatre petits nuggets pataugeant fébrilement dans le graillon et cherchant désespérément le chemin de la poubelle. Les frites qui flirtaient avec le pied de l’armoire ne faisaient pas non plus les fières devant le regard indifférent des managers trop occupés à papoter.

Que les serveurs soient désagréables, passe encore, je ne viens pas chez Quick pour rechercher la moindre once d’amabilité. Mais que l’hygiène soit le cadet de leurs soucis, je trouve ça intolérable. Lorsqu’il s’agit de la santé des clients, on ne transige pas.

Comment peut-on se laisser aller à une telle négligence après l’affaire tumultueuse du jeune adolescent mort en Janvier 2011 après avoir mangé un hamburger infecté de staphylocoques ?

Manque d’encadrement des employés ? Laisser-aller de la direction ? Les articles dénonçant le manque d’hygiène de Quick se multiplient :

Quick Avignon

http://www.sudouest.fr/2011/02/19/l-adolescent-qui-avait-dine-au-quick-d-avignon-est-bien-mort-de-son-repas-322162-7.php

Quick Albi

http://www.ladepeche.fr/article/2009/01/10/521074-albi-fermeture-du-quick-pour-manque-d-hygiene.html

Quick Belleville

http://bigbrowser.blog.lemonde.fr/2012/05/02/legout-cest-nous-chez-quick-les-souris-dansent-depuis-longtemps/

 

DROIT DE REPONSE QUICK – reçu le 28/09/2012 par le Groupe Quick

« Bonjour,

Nous souhaitons réagir à votre article « Quick Champs-Elysées. Une hygiène déplorable » et vous apporter des précisions sur les règles d’hygiène pratiquées en restaurant.

Votre mauvaise impression porte sur la présence d’aliments sur le sol côté « cuisine ». Il faut savoir que lors d’une période de rush, tous les aliments tombés par terre, derrière le comptoir ou en cuisine, doivent y rester et ce conformément au protocole d’hygiène. Cela concerne tous les produits: aliments préparés sur place, dosettes de sauces, serviettes en papier, …
A la fin de chaque rush, l’ensemble du matériel de cuisine est changé, le sol est balayé et récuré. Chaque soir, toute la cuisine est vidée, c’est pour cela que tous nos meubles sont sur roulettes. Le sol des cuisines est entièrement scrobbé, c’est-à-dire récuré à grandes eaux avec une brosse dure, de l’eau et du produit d’entretien.

Le restaurant des Champs Elysées concerné, de par son emplacement, connaît une activité importante et constante ce qui explique la présence de dips et de frites au sol au moment de votre visite. Côté clients, le ménage en salle est fait de manière régulière la journée ainsi qu’à la fermeture du restaurant.

Ensuite, vous citez le drame qui s’est déroulé à Avignon en janvier 2011 en stigmatisant Quick. Nous tenons à rappeler que malgré les accusations hâtives visant l’enseigne Quick, plus de 18 mois après ce tragique événement, strictement rien ne permet d’affirmer que Quick porte une quelconque responsabilité dans le décès de l’adolescent. A ce jour aucune des nombreuses analyses scientifiques n’a démontré la responsabilité de l’enseigne Quick. Les résultats des investigations réalisées depuis plus de 20 mois et, plus généralement, les récentes affaires en matière alimentaire doivent appeler chacun d’entre nous à la plus grande prudence dans les propos et les affirmations qui pourraient être tenus.

Nous vous remercions de prendre note de ces informations et de bien vouloir rectifier votre article au regard de ses renseignements.

Le Groupe Quick »

Critique : La Brasserie. Saint-Raphael. Patio jardin.

Critique : La Brasserie. Saint-Raphael. Patio jardin. dans Restaurants La-Brasserie-St-Raphael-1

Avec sa belle terrasse noyée dans la verdure, la Brasserie propose une halte gastronomique agréable au cœur de Saint-Raphaël. Les plats sont de bonne facture et les produits proviennent du marché voisin.

L’arrivée. Un accueil mi-figue mi-raisin, confirmant le manque d’amabilité de trop nombreux restaurateurs de la Côte d’Azur. Nous avions passé un coup de fil une heure avant pour prendre la réservation, mais le serveur osa nous répondre qu’il n’avait plus de places à notre arrivée. Le restaurant invente donc le principe de la réservation qui n’en est pas une. Au risque de vous faire poireauter sur place plus d’une heure …

La-Brasserie-St-Raphael-2 dans Terrasse / Jardin

Le lieu. Très agréable le soir, avec cette terrasse sur plusieurs niveaux et son éclairage tamisé.

La carte. Prix plutôt raisonnables avec des entrées à 7-8 € et des plats dans les 16-22 € : aïoli à 17,9 €, daurade rôtie au four à 19,8 €, magret de canard à 22,5 €, farcis à 15,8 € ou encore fricassée de sot l’y laisse à 16,6 €. Desserts à 6-7,5 €.

La-Brasserie-St-Raphael-3

Les plats. Le pavé de thon albacore grillé à la provençale (17,2 €) confirma les échos que nous avions pu entendre à propos du restaurant : la cuisine est de bonne facture et les produits sont soigneusement sélectionnés. Idem pour le tartare de bœuf charolais coupé au couteau (15,9 €). Les frites manquaient peut-être un peu d’entrain mais les pauvres avaient la volonté de plaire.

Faut-il y aller ? Evidemment, nonobstant l’accueil un peu bourru. Les plats sont de qualité et les prix se tiennent parfaitement.

La Brasserie, 6 avenue de Valescure, Saint-Raphael

bouteilles de vin à 17-28 €, demi-bouteilles à 13-17 €

Bar Le Yachting |
La Passion Des Hamsters |
NOS ANNEES COLLEGE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Des perles et encore des pe...
| scrapb
| sapl