Exposition Hopper. Grand Palais à partir du 10 octobre. La culture de masse.

Exposition Hopper. Grand Palais à partir du 10 octobre. La culture de masse. dans Expositions hopper.nighthawks

Dans quelques semaines se tiendra l’une des expositions les plus attendues de l’année 2012-2013 ; la rétrospective Edward Hopper au Grand Palais. L’occasion de décrypter en avant première le mécanisme de ces expositions.

Hopper est un de mes peintres préférés. D’origine américaine, l’artiste est considéré comme l’un des grands peintres du réalisme, décrivant la nostalgie d’une Amérique passée, réfugiée dans la neurasthénie et la solitude. Ces œuvres sont malheureusement trop rarement exposées. La plupart sont réunies au Whitney Museum à New York, mais plus souvent dans les réserves que dans les salles d’exposition. Quant au fameux « Nighthawks » faisant l’affiche de l’exposition, il sommeille habituellement à l’Art Institute of Chicago. Le Grand Palais a pourtant réussi l’exploit de convaincre ces musées de prêter leurs œuvres emblématiques pour constituer ce qui devrait être la plus belle exposition de Hopper.

hopper.gas_ dans Expositions

Le mécanisme des expos. Soyons honnête, seule une poignée d’individus connaissent aujourd’hui l’illustre peintre. Pourtant soyez assurés que d’immenses queues de curieux se dresseront devant le Grand Palais le jour venu. L’intention pourrait être louable, témoin de la curiosité insatiable des parisiens. Malheureusement, il s’agit surtout de dire « j’y étais » pour ajouter cette expo à leur tableau de chasse culturel. Car aujourd’hui les événements culturels sont devenus des perles qu’on enfile tel un collier, une obligation de plus à réaliser si l’on veut être dans le coup.

C’est ainsi que des gens courent à des expositions de Cina à l’Orangeraie (alors que le peintre est un artiste secondaire de la Renaissance que seuls les plus érudits connaissaient jusque là) ou du génial imposteur Buren au Grand Palais.

La culture mondaine. Pas un diner en ville sans que ne soient abordées les dernières expositions qui animent la capitale. Seulement, les « cultivés » ont une fâcheuse tendance à reléguer des siècles de chefs-d’œuvre au rang d’anecdotes, et de s’extasier devant la dernière œuvre de Bernar Venet au Château de Versailles (ndlr les fameuses poutres en acier entourant la statue de Louis XIV, comme si l’art ne pouvait exister que dans son rôle contestataire). Pire, ces gens vous regardent d’un air condescendant lorsque vous avouez ne pas avoir vu la dernière exposition de Larry Clark au MAM ou le Street Art à la Fondation Cartier. Pourtant, ces mêmes olibrius semblent perdus telle une Loana sur un plateau télé, lorsque vous leur parlez de la dernière exposition des Riches Heures du Duc de Berry au Louvre ou des subtiles différences entre Canaletto et Guardi.

early-sunday-morning

D’autres avalent les expositions tels des Miel Pops de Kellogg’s. Audio-guide à la main, ils sont le symbole de la culture de masse. Ils passent devant les tableaux comme une vache fascinée par un train et écoutent passivement les soliloques de l’application iPhone téléchargée à la va-vite sur l’Apps Store une heure plus tôt. Mais auront-ils retenu quelque chose une fois sortis de l’exposition ? Ou s’agira t’il uniquement d’ajouter une croix sur leur « agenda à expositions » ?

Aujourd’hui, ces personnes ne connaissent pas encore Edward Hopper. Mais soyez assurés qu’ils alimenteront les conversations des diners en ville et affronteront le froid hivernal pour voir ce qu’ils qualifieront être « des chefs-d’œuvre ». Et ils n’auront pas tort …

Exposition Hopper, Grand Palais

Du 10 octobre 2012 au 28 janvier 2013

Mise à jour du 10/10/12

Je me suis rendu au Grand Palais dès l’inauguration, le 10 Octobre 2012. L’exposition est tout à fait époustouflante, présentant intelligemment tous les plus grands chefs-d’œuvre de Hopper. La muséographie est sobre et discrète, et le parcours chronologique est richement documenté. A coup sûr, l’expo de l’année !

Inscrivez-vous

Subscribe to our e-mail newsletter to receive updates.

Une réponse à “Exposition Hopper. Grand Palais à partir du 10 octobre. La culture de masse.”

  1. jeff
    29 septembre 2012 à 7:40 #

    Votre article qui décrit ce phénomène récent des expositions ou l’on se doit d’aller sous peine de passer pour un …… est parfait ! félicitations !

Laisser un commentaire

Bar Le Yachting |
La Passion Des Hamsters |
NOS ANNEES COLLEGE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Des perles et encore des pe...
| scrapb
| sapl