Critique : Grand Palais des Glaces. Patinoire et soirée clubbing.

Critique : Grand Palais des Glaces. Patinoire et soirée clubbing.  dans Branché grand-palais-des-glaces-2

Le Grand Palais nous offre jusqu’au 6 janvier, une de ses plus belles réussites événementiels avec sa patinoire géante et ses soirées clubbing. Je m’étais hélas préparé à l’apocalypse après avoir lu avec attention les commentaires déposés par des furibonds sur le compte Facebook de l’événement. Le scandale était dénoncé, les invectives pleuvaient : temps d’attente interminable (2h à l’extérieur puis 45 min pour obtenir les patins), patinoire devenant marécage, boissons hors de prix, …
Étant naturellement de nature râleuse, je m’étais préparé à sortir l’arsenal de la diatribe incendiaire. Et pourtant … La soirée fut tout simplement époustouflante.

grand-palais-des-glaces-1 dans Sorties

La queue. Remercions les impatients et les rabat-joies, ce fut la mutinerie générale, les curieux abandonnaient en cours de route la queue. Nous avons donc finalement fait 50 min de queue à l’extérieur puis 30 min à l’intérieur pour obtenir les patins après avoir un peu joué des coudes. Les patins sont en nombre limité pour ne pas dépasser la capacité d’accueil de la patinoire; il faut attendre qu’un patineur rende ses patins pour pouvoir à son tour rejoindre la glace.

L’ambiance. Absolument féerique avec une atmosphère irréelle et onirique : la boule à facettes géante brille de mille feux, la scénographie est particulièrement réussie avec des jeux de lumières bleu et ocre qui subliment la structure Eiffel. Un bar avec chaises en rotin façon jardin d’hiver permet aux non patineurs d’admirer la scène.

grand-palais-des-glaces-3

La musique. L’ambiance est survoltée, les gens dansent au milieu de la glace sur une musique electro très hype (n’espérez pas entendre les derniers tubes commerciaux, la musique est éclectique voire même élitiste). La sono est incroyable, digne des meilleurs boites de Paname. On se sent pousser des ailes, endiablés par cette musique répétitive, un vrai kif !

La patinoire. Un joyeux fatras qui s’apparente à Châtelet en heure de pointe mais les patineurs commencent à libérer la glace vers minuit et jusqu’à la fermeture. La patinoire est grande mais la glace devient logiquement bouillie au fur et à mesure de la soirée avec l’eau qui finit par s’infiltrer dans les patins.

grand-palais-des-glaces-4

Le bar. Le « plus » incontesté de la soirée directement accessible en patin et donnant un côté Grand Siècle à la soirée. Les consos sont relativement abordables : sodas à 3 €, verres de vin à 6 € et coupes de champagne Pommery à 10 €.

L’organisation. Le groupe événementiel Ludéric semble avoir très rapidement intégré les remarques de ses clients. La gestion est impeccable avec une signalétique efficace et un personnel aimable. Ne reste plus aux clients qu’à devenir civilisé (qu’il est pénible de se faire pousser par des pré-pubères comme si il y avait à la place des patins une distribution de Champomy !).

grand-palais-des-glaces-5

Faut-il y aller ? Une coupe de champagne à la main en train de patiner sur une musique electro débitée par des enceintes wahou, dans le plus bel endroit de Paris. Il s’agit de l’un des rares événements parisiens où la file d’attente se justifie !

Grand Palais des Glaces, 3 Avenue du Général Eisenhower, Paris 8

jusqu’au 6 janvier 2013

Nocturnes clubbing jeudi, vendredi et samedi soir de 20h à 2h

Inscrivez-vous

Subscribe to our e-mail newsletter to receive updates.

Une réponse à “Critique : Grand Palais des Glaces. Patinoire et soirée clubbing.”

  1. Praline
    1 janvier 2013 à 22:48 #

    Belle année 2013 !

Laisser un commentaire

Bar Le Yachting |
La Passion Des Hamsters |
NOS ANNEES COLLEGE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Des perles et encore des pe...
| scrapb
| sapl