Critique : Auberge DAB. Un paquebot en perdition.

Critique : Auberge DAB. Un paquebot en perdition. dans Coups de gueule auberge-dab-1

J’ai coutume de laisser s’écouler une semaine avant de rédiger mes articles. Je prends par sécurité quelques notes sur mon iPhone à la sortie du repas pour être sûr de ne pas oublier les faits marquants de la soirée.

Si le restaurant m’a marqué, mes notes ne me servent à rien. Si au contraire, le restaurant ne m’a laissé aucun souvenir impérissable et que je suis incapable de rédiger la moindre ligne sans ce précieux pense-bête : le restaurant ne mérite pas le détour. L’Auberge DAB fait partie du deuxième cas.

auberge-dab-2 dans Restaurants

L’Auberge DAB est un restaurant de poissons & fruits de mers installé en retrait de la Porte Maillot. La déco intérieure rappelle les vieux paquebots des années 60, on se croirait sur le France. Pour être honnête, je n’ai vraiment pas aimé la salle avec ses boiseries fatiguées ornant les murs et le plafond.

La carte. Un peu chère par rapport aux autres brasseries du groupe Joulie (Congrès Auteuil, Congrès Maillot, etc.). Plateaux de fruits de mer entre 33 et 74 €, poissons à partir de 22,5 €, viandes à partir de 17 €.

Les plats. Nous commandons un dos de cabillaud déposé sur un lit de julienne de légumes (23 €) ainsi qu’un plateau dégustation proposant des huitres, des moules d’Espagne, des crevettes et des bulots. Le tout pour la coquette somme de 33 €.

auberge-dab-3

Les desserts. Les profiteroles au chocolat (10,40 €) furent plutôt correctes mais le millefeuille vraiment décevant (11 €). Cet étouffe-chrétien aura eu raison de nous, nous n’en avons quasiment pas touché. Le serveur interloqué, s’est pris à plaisanter « je vous avais bien dit que nos plats étaient copieux ! ». Lorsque nous lui fîmes remarquer que non, nous avions encore faim mais que le millefeuille était vraiment mauvais, le serveur fit la sourde oreille et continua imperturbablement son service. Troublant …

Faut-il y aller ? Il ne vaut mieux pas venir diner avec un taciturne. Vous ne pourriez pas compter sur les plats pour alimenter la conversation. Car, finalement il n’y a rien à commenter. Ce n’est ni bon, ni mauvais : pire, la cuisine est totalement transparente. La brasserie DAB devrait se réveiller avant de sombrer.

Auberge DAB, 161 Avenue Malakoff, Paris 16

Inscrivez-vous

Subscribe to our e-mail newsletter to receive updates.

Aucun commentaire.

Laisser un commentaire

Bar Le Yachting |
La Passion Des Hamsters |
NOS ANNEES COLLEGE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Des perles et encore des pe...
| scrapb
| sapl