Beaugrenelle : un centre commercial de plus où le luxe n’a pas droit de cité

Beaugrenelle : un centre commercial de plus où le luxe n'a pas droit de cité dans Sorties beaugr-500x161

Ce soir s’est tenue la soirée d’inauguration du nouveau Centre Commercial Beaugrenelle. Lors de cet évènement privé, les privilégiés ont pu découvrir en avant-première la nouvelle réalisation de Gécina qui se révèle somme toute de facture plutôt moyenne. Finalement, So Ouest à Levallois parait plus réussi et plus luxueux avec ses devantures plus fluides et la présence de Ladurée. On aurait préféré un centre commercial à l’image du nouveau terminal Roissy 2E avec ses très chics boutiques et son sol en marbre, plutôt qu’une ribambelle de marques lambda et un sol cheap type Tati.

1318234906 dans Sorties

Le projet

Il aura fallu près de 3 ans et 450 M€ de travaux pour que cet ancien centre commercial des années 70 retrouve un peu de sa superbe. Le projet, initié il y a maintenant 10 ans, ouvre ses portes demain à 10h après des années de construction. Le nouveau centre promet de réveiller la dalle Beaugrenelle, malaimée et surtout méconnue des parisiens. Le centre doit accueillir près de 12 millions de visiteurs par an et réaliser un CA annuel de 370 M€, grâce à une zone de chalandise exceptionnelle.

Allure futuriste et avant-gardiste, structure en verre, le centre commercial entend faire mouche notamment avec sa toiture végétalisée ; la plus grande de la capitale avec près de 7 000 m2 de verdure.  Le toit sera pourtant fermé au public pour éviter les troubles de voisinage.

Un tel projet, commercialisé à 100% le jour de sa livraison, a déjà su retenir l’attention des investisseurs. Institutionnels et fonds d’investissements lorgnent sur le centre commercial mis en vente par Gécina, pour plus de 700 M€.

beaugrenelleok_325x241

L’offre retail

Sur près de 50 000 m2, le centre offre 32 000 m2 de surface de vente avec 110 commerces répartis sur 3 ilots. Ces derniers possèdent des univers bien distincts et sont reliés par une passerelle. Le premier, Magnetic, est dédié à la mode, à la maison ainsi qu’à la culture et aux loisirs. Le deuxième, Panoramic, accueille l’offre de restauration ainsi qu’un grand magasin réparti sur 4 étages. Enfin, City, propose un univers dédié aux commerces de proximité en pieds d’immeubles.

Cependant, malgré les efforts fournis par Gecina, on notera une nouvelle fois la véritable difficulté des centres commerciaux français à attirer les marques haut de gamme. Tournons-nous un instant vers l’étranger. Nous ne parlerons pas des superbes centres commerciaux comme l’ICC à Hong Kong ou le Dubai Mall qui rivalisent d’audace avec des centres où se côtoient les plus grandes marques de luxe. Ces pays qui ont découvert assez tardivement le luxe à l’occidental ont désormais une longueur d’avance considérable face à nos vieux centres commerciaux.

westfield-london-the-village-shopping_539

Westfield London : ce qu’on aurait aimé avoir à Paris

Concentrons-nous plutôt sur Londres et son célèbre Westfield inauguré en 2008. La capitale britannique est pourtant, tout comme la France, habituée aux department store depuis la fin du XIXème siècle : Harrods, Selfridges, Fortnum & Mason en sont la preuve vivante. Mais cette dernière se distingue de la Vieille France avec son incroyable centre commercial Westfield qui accueille des marques prestigieuses comme Burberry, Church’s, Dior, Gucci, Jimmy Choo, Louis Vuitton, Prada ou encore Versace. Ces marques côtoient sans pour autant se rencontrer des marques plus accessibles au sein du même centre commercial. En outre, le centre propose une offre de restauration fabuleuse et diversifiée, à mille lieux de nos « pathétiques » Quick, Hippopotamus ou encore La Croissanterie très connotés « middle class » (cf. offre de restauration de l’actuelle Quatre Temps à La Défense).

Il faudra donc s’attendre encore une fois avec Beaugrenelle à un ensemble de moyenne gamme relevé de touches plus luxueuses. Parmi les traditionnelles enseignes, on retrouve les sempiternelles : Celio, Zara (le plus grand magasin de France), H&M, Sephora, Adidas, Nike, Lacoste, Levi’s, Fnac, Darty, Monoprix, Camaieu, Promod, Adidas, ou encore Mango. Mais également des marques un cran au-dessus comme Tommy Hifilger, Uniqlo, Madura, Muji, Olivier Desforges, Minelli, Jacadi, Petit Bateau, Desigual, G-star, Ikks. Sans oublier une nouvelle locomotive alimentaire – Marks & Spencers – s’étendant sur plusieurs niveaux et un cinéma Pathé de 10 salles.

Pour justifier le caractère haut de gamme que le centre veut se donner, on retrouvera le trio des soeurs Milgrom & Chetrite avec Claudie Pierlot, Sandro et Mage qui avaient déjà fait leur première apparition à So Ouest (Levallois Perret) en 2012. Heureusement, quelques agréables surprises viennent rehausser le niveau : Guerlain, Zadig & Voltaire, Michael Kors et Baccarat.

img_7074

L’offre de restauration

L’ouverture de Beaugrenelle impose une attention toute particulière à la restauration, l’éternel maillon faible de ces centres commerciaux aux enseignes déjà très « mainstream ». On n’échappera pas bien sûr au Mc Donald’s mais nous n’aurons pas à subir les Paul, Brioche Dorée et autres terminaux de cuisson. A la place, en restauration légère, on pourra compter sur Exki, Cojean, Eric Kayser mais aussi sur Kusmi Tea et la célèbre Pâtisserie des Rêves de Philippe Conticini.

Côté restauration à table, un effort semble avoir été fait avec plusieurs restaurants qui bénéficieront de vues partielles sur la Seine mais pas sur la Tour Eiffel. Au programme, un restaurant japonais, un restaurant mexicain, un restaurant libanais (Noura), un restaurant world food (Panasia) et une brasserie mixant tradition française et pub anglais.

Mais le plus grand espoir réside sans doute dans la brasserie contemporaine de 170 couverts répartie sur près de 500 m2 en rez-de-chaussée. Le concept sera chapeauté pour la toute première fois par le duo Costes/ Amzalak (propriétaire de Ma Cocotte aux Puces de Saint-Ouen et Bon, rue de la Pompe). La Brasserie tendance qui ouvrira en Décembre 2013 s’inscrira à contresens du target market jusqu’ici visé par le shopping center.

img_7086

Accessibilité

Plus que moyenne avec un quartier excentré qui bénéficie cependant de l’arrêt de métro Charles Michels (ligne 10) et de la station RER C – Javel. Les courageux pourront descendre à la station Bir Hakeim (ligne 6) et s’enquilleront la promenade venteuse des bords de Seine, au niveau des tours de Paris 15. Une navette fluviale est en outre prévue pour relier le centre au pied de la Tour Eiffel.

Horaires d’ouverture

Pas d’ouverture dominicale, mais dans le contexte actuel, ce n’est pas une surprise. Seuls les restaurants et le cinéma ouvriront leur porte le jour du Seigneur. Beaugrenelle sera donc habituellement ouvert du lundi au samedi de 10h à 21h avec une nocturne prévue le jeudi jusqu’à 22h.

Beaugrenelle rencontrera-t-il le succès ?

Certainement, tout simplement parce que la Capitale ne possède pas d’autres offres équivalentes. Nonobstant l’accessibilité en transports en commun réduite, elle saura attirer une clientèle parisienne et francilienne tout comme les touristes grâce à ses enseignes de prêt-à-porter internationales. En ce qui concerne le restaurant Costes, je reste assez sceptique sur la faculté qu’aura le restaurant à attirer toute la hype parisienne. Mais, l’offre est tellement limitée dans cette partie du 15ème, que le restaurant pourra toujours compter sur une clientèle de quartier.

Inscrivez-vous

Subscribe to our e-mail newsletter to receive updates.

Une réponse à “Beaugrenelle : un centre commercial de plus où le luxe n’a pas droit de cité”

  1. Natalie
    26 octobre 2013 à 17:42 #

    Je pensais y trouver quelque chose de différent, je pensais aller dans un endroit agréable. Le personnel est arrogant et désagréable voir condescendant. On a pas de plaisir à s’y promener, c’est assez cheap, pas d’information ni de plan, où est la sortie !!! Une chaleur de bête, du parfum d’ambiance qui fait tousser même si cela sent bon. Sols cheap, finition cheap, ascenseurs qui ne fonctionnent que de façons aléatoires, et le pire, c’est qu’une fois que vous êtes enfin sorti de ce cauchemar et que vous êtes dans le parking, il vous faudra entre 1 h et 1 h 30 pour en sortir (ce samedi). Heureusement le parking était gratuit sinon c’est 3,20 euros de l’heure.
    Bref, une très mauvaise expérience, Beaugrenelle n’est pas loin de chez moi – de l’autre côté du pont – je n’y retournerais pas, je préfère nettement So Ouest ou les commerces de proximité, où le personnel est chaleureux, content de vous voir et agréable. Je pense que pas grand chose n’a été anticipé. La seule et unique raison pour laquelle je me rendrais là ce sera pour le cinéma qui n’est pas encore ouvert et dont on ne sait que l’ouverture sera prochaine mais quand ?

Laisser un commentaire

Bar Le Yachting |
La Passion Des Hamsters |
NOS ANNEES COLLEGE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Des perles et encore des pe...
| scrapb
| sapl