PlugGate Place Vendôme : McCarthy, quand l’art devient idéologie.

'Tree' By Paul McCarthy - Monumental Artwork At Place Vendome In Paris442px-Rotterdam_kunstwerk_Santa_Clausmccarthy_Brancusi_Tree

Sources photos : Getty Images / Wikipedia / Ikon LTD

La FIAC n’aura jamais fait autant parler d’elle avec son œuvre « Tree » installée de courte durée Place Vendôme. Cette structure gonflable de 24 m de haut imaginée par Paul McCarthy devait s’inscrire dans le cadre de la programmation « Hors les murs » de la FIAC 2014. Dès son installation – mercredi 14 octobre, au beau milieu de la Place Vendôme – l’œuvre avait suscité de nombreuses réactions et le jour de son érection, l’artiste affirmait avoir été agressé à 3 reprises par un inconnu.

Durant la nuit de vendredi à samedi, l’œuvre a été « saccagée » selon les termes employés par la Presse. En réalité elle fut plutôt démontée par des inconnus (débranchement de l’alimentation de la soufflerie qui maintenait la structure gonflable et déharnachement) mais pas détériorée ; l’enveloppe en plastique n’ayant pas été abimée. Devant les vives réactions suscitées par cet événement, l’œuvre ne sera finalement pas réinstallée contrairement à la volonté de la Mairie.

FRANCE-ART-TREESource photo : Huffington Post

D’où est née la polémique ? La structure gonflable évoquait pour certains un simple arbre de Noël, pour d’autres une réplique évidente d’un sex toy (appelé plug anal, d’où l’affaire dorénavant appelée « PlugGate »). Comme le souligne la directrice artistique de la foire, Jennifer Flay, l’œuvre avait « reçu toutes les autorisations nécessaires : de la Préfecture de Police, de la Mairie de Paris et du Ministère de la culture ». Ces derniers pouvaient-ils ignorer l’allusion sexuelle de cet objet ? Pas si sûr si on en croit les propres révélations et le passé sulfureux de l’artiste.

Qui est l’artiste ? Paul McCarthy est un artiste américain spécialisé dans les œuvres provocatrices tendance scato : des étrons géants exposés à Hong Kong en 2013, un Père Noël tenant un godemiché à Rotterdam en 2001 ou encore un autre godemichet en 2007, le « Brancusi Tree ». L’homme de 69 ans a même avoué que son œuvre place Vendôme « pouvait autant, sinon plus, faire penser à un plug anal qu’à un arbre de Noël ». En résumé, la Mairie de Paris, le Ministère de la Culture et la Préfecture de Police ne pouvaient donc ignorer le penchant obsessionnel de l’artiste pour le pornographique et ont donc cautionné cette « provocation » sexuelle. Preuve en est, l’artiste exposera à la Monnaie de Paris ses œuvres dans une exposition intitulée Chocolate Factory (je vous laisse imaginer le sens figuré du mot chocolat).

Des réactions disproportionnées ? Dans cette affaire, au-delà de toute considération artistique que nous évoquerons plus tard, c’est surtout les réactions qu’elles ont suscitées qui sont intéressantes à analyser. Florilège :

- « la Ville ne cédera pas aux menaces de ceux qui, en s’en prenant à un artiste ou à une œuvre, s’en prennent à la liberté artistique » – Anne Hidalgo, Maire de Paris,

- « La honte et l’humiliation pour la France, ce n’est pas l’œuvre gonflable éphémère Place Vendôme, ce sont ces imbéciles qui la dégradent » – Bruno Julliard, adjoint à la Mairie de Paris chargé à la culture,

- « On dirait que certains soutiendraient volontiers le retour d’une définition officielle de l’art dégénéré » – Fleur Pellerin, Ministre de la Culture, faisant ouvertement référence à l’interdiction par les nazis de l’art moderne qu’ils qualifiaient « d’art dégénéré ».

De toutes ces réactions agitant les diners mondains parisiens, il en ressort deux principaux éléments :

- une réflexion plus profonde à mener sur l’art et sa définition, et ses potentiels limites à ne pas dépasser,

- des réactions disproportionnées pour un événement somme toute assez banal, et tournant rapidement aux questions de société : certains n’ont pas hésité à mettre les opposants de cette œuvre sous l’étiquette de « catho intégriste ». La notion d’art fédérateur semble s’éloigner.

mccarthy-photos-027Source photo : Art 21

Une réflexion plus profonde : qu’est-ce qu’une œuvre d’art ? Ce sujet pourrait bien volontiers se retrouver dans les épreuves du futur bac philo. Il pourrait même se prolonger par « la liberté des uns s’arrête elle là où celle des autres est reniée » ? L’artiste qui voulait selon ses propres termes « engendrer une réflexion profonde autour de l’existence même des objets comme mode d’expression à part entière, notamment dans la pluralité de leur signification » a finalement créé une guerre d’idéologie.

Cette œuvre devait-elle être exposée Place Vendôme ? L’œuvre aurait plutôt eu sa place dans un musée ou une galerie d’exposition où le public choisit sciemment de se soumettre à ces œuvres dérangeantes (comme par exemple l’exposition de Larry Clark avec ses photos pornographiques d’adolescents), plutôt que de les imposer violemment au regard d’un passant passif.

S’agit-il d’une œuvre d’art ? L’artiste s’autoproclame souvent artiste et dans un second temps s’arrange pour trouver des appuis institutionnels. Si Marcel Duchamp avait en son temps exposé un urinoir, il ne manquait pour autant de talent (voir ses peintures exposées actuellement au Centre Pompidou). L’art semble échapper à toute limite, même s’il dépasse parfois la bienséance. A l’inverse, une paire de seins nus sur une pochette de l’album d’Etienne Daho fut censurée dans le métro alors que la publicité  semble pourtant une forme d’art comme les autres.

LesChansonsDeLInnocenceRetrouvee_Pochette_560x560Etienne-Daho

Sources photos : dahoofficial.com / justmusic.fr

Y a t-il des limites à respecter ? Peut-on accepter, comme nous l’avons déjà vu, des acteurs s’adonner à l’onanisme ou déféquer sur la scène d’un théâtre au nom de l’art ? Peut-on exposer une guirlande de chaire humaine sous prétexte qu’elle affirme une certaine quintessence de l’art ? La réponse se trouve peut-être dans nos sex shops, futurs musées d’Art Moderne.

Inscrivez-vous

Subscribe to our e-mail newsletter to receive updates.

Aucun commentaire.

Laisser un commentaire

Bar Le Yachting |
La Passion Des Hamsters |
NOS ANNEES COLLEGE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Des perles et encore des pe...
| scrapb
| sapl