Critique : Mokus l’Ecureuil. Burgers à Trocadéro

Mokus Ecureuil 1

Ce n’est un secret pour personne, en termes de Gastronomie, le quartier Trocadéro est un véritable no man’s land. Alors lorsqu’une nouvelle adresse s’ouvre avenue Kleber, on s’emballe en espérant que ces idées reçues soient enfin contredites.

L’adresse s’appelle Mokus l’écureuil. Ouvert en octobre 2014, en lieu et place de l’abominable White Café, le restaurant a rapidement su trouver ses marques. Le propriétaire, Eddy Benezet (La Rotonde de la Muette, Roméo Victor Hugo, La Gauloise ou encore Le Coq Trocadéro) nous propose un cadre ouvertement inspiré par les restaurants de chaines américaines ou londoniennes. Mais « chaine » ne rime pas forcément avec malbouffe même si notre pays a cette fâcheuse tendance à transformer des concepts pionniers comme Pizza dell’Arte, le Paradis du Fruit ou encore Hippopotamus en gargotes ringardes, servant leurs produits sous vide en bord de rocades et centres commerciaux. Heureusement Mokus l’écureuil s’est plutôt inspiré de concepts comme Pizza East que l’on retrouve dans plusieurs quartiers branchés de Londres.

Mokus Ecureuil 3

Le décor. Industriel avec ces conduits d’aération serpentant sur un plafond floqué, ce sol brut de béton recouvert d’une confortable moquette, ces grandes tables d’hôtes en bois sombre et ces boxes accueillant les familles nombreuses. La mise en lumière n’est pas en reste avec des néons en forme de lettres et des lampes de bibliothèque posées sur les tables. Ce « diner » moderne et cosy évite l’écueil du décor fifties rose bonbon dont plusieurs chaines raffolent actuellement comme le Memphis Coffee en province.

La carte. Antipasti, pizzas, carpaccio à 16-18 €, pasta al forno à 13 €, hamburger à 15-17 € et desserts à 6-8 €.

Mokus Ecureuil 5

Les produits. La cuisine joue la carte de la transparence avec des pizzas faites maison et des burgers réalisés à la commande. Le Burger Americano (bœuf Aubrac, tomates, iceberg, ketchup maison) est irréprochable : viande de qualité à la cuisson parfaite, frites croustillantes, ketchup légère. Les desserts proposés concluent sur une dernière note réussie (glaces, pizza Nutella ou encore tiramisu).

Le service. Jeune et décontracté, avec des garçons hipsters qui vous servent à la new yorkaise.

Mokus Ecureuil 4

Faut-il y aller ? Après avoir bravé le froid en attendant que Dame Tour Eiffel accepte de clignoter à heure fixe, il est bien agréable de venir se réchauffer le cœur avec un bon burger dans un lieu cosy.

Mokus l’écureuil, 116 avenue Kleber, Paris 16

Inscrivez-vous

Subscribe to our e-mail newsletter to receive updates.

Aucun commentaire.

Laisser un commentaire

Bar Le Yachting |
La Passion Des Hamsters |
NOS ANNEES COLLEGE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Des perles et encore des pe...
| scrapb
| sapl