Archive | août 2015

Rooftop Bar à Prague : 2 adresses où admirer la ville

Rooftop Hotel U Prince Prague

Rooftop Prague : Hotel U Prince

Pour prendre le pouls d’une ville et se rendre compte de son ampleur, rien de tel qu’un bon vieux rooftop en plein centre ville pour contenter sa curiosité. L’Hôtel U Prince exauce nos désidératas en nous offrant une superbe terrasse panoramique installée au dernier étage de son établissement.

La vue est époustouflante et la ville à nos pieds prend une toute autre dimension. Côté boissons, une carte de cocktails plutôt réussis permet de siroter quelques breuvages à 4 – 5 €.

Hotel U Prince, Staroměstské náměstí 29, Prague

Bellavista Prague

Bellavista Prague 2

Situé au sommet de la colline du château, ce café-restaurant offre une vue sublime sur la ville, le château et sa cathédrale ainsi que le quartier de Mala Strana. L’endroit idéal pour se reposer d’une visite éreintante avant de repartir de plus belle pour de nouvelles aventures praguoises.

Bellavista, Strahovské nádvoří 132/1, Prague

Critique – Cupcake & Macaron. Rue du four

Cupcake & Macaron 2Cupcake & Macaron 1

Quelle est donc cette étrange porte d’entrée ? L’entrée d’une garçonnière ou l’accès vers un nouveau club libertin du quartier germanopratin ? Rassurez-vous, pas de gourgandines à l’horizon mais seulement des gourmandises sucrées au doux nom de cupcakes. Enfin presque, exit les cupcakes américains écœurants avec leur glaçage saturé en sucre et place à la finesse à la française. Il s’agit donc d’une petite génoise surplombée d’une mousse parfumée. Les parfums sont variés : fraise, vanille, pistache, citron ou encore Nutella et spéculos.  Le résultat est surprenant, le chef a remplacé la crème au beurre par une recette secrète façon chantilly qui rend ses douceurs plus légères.
Le lieu. Une boutique lovée dans une ancienne entrée de service lilliputienne avec un valet à l’entrée qui semble tout droit sorti d’Alice au Pays des Merveilles pour vous mener au chapelier fou. Service en porcelaine, Vivaldi et bel canto à tout berzingue, une femme s’affaire en cuisine pour assembler les cupcakes et les servir à travers un passe-plat. L’opération semble presque illégale, comme si un dealer allait chercher sa poudre dans la cage d’escalier.

Cupcake & Macaron, 1 rue du Four, Paris 6

Critique – Les Sablettes – Frejus Plage

Les Sablettes Fréjus

La plage privée Les Sablettes est une adresse incontournable de Fréjus pour se dorer la pilule face à la mer. Le soir, les transats se troquent contre une petite poignée de tables installées à même le sable. Ambiance vacances garantie.

Le lieu. La salle intérieure n’a pas grand intérêt ; elle rappelle les Autogrill d’aires d’autoroutes. Il vaut mieux décrocher une table sur l’agréable terrasse construite sur pilotis, ou mieux, sur la plage.

La carte. Les plats s’affichent à des prix dans la normale : pizzas à 12-13 €, salades à 13-15 €, pates à 12 €, carpaccio de bœuf à 14 € et tartare de bœuf à 18 €. Mais les poissons sont trop chers : pavé de saumon à 22,5 €, filet de Saint-Pierre à 25,5 € ou encore sole à 27,5 €.

Les plats. Une salade niçoise plus que généreuse et des moules frites tout à fait convaincantes (12,7 €). Plats en outre très copieux.

Service. A la dilettante, au début on ne sait pas trop sur quel pied danser : est-ce du lard ou du cochon ?

Les Sablettes, 407 Boulevard de la Libération, Fréjus

desserts 6-7 €, bouteilles de vin entre 20-22 €, 1/2 bouteilles à 13-14 €

Critique – L’autre salon de thé, Toulouse

L'autre salon de thé Toulouse 1

En quelques années, les salons de thé ont poussé comme des champignons dans les rues de Toulouse. Parmi ces récentes adresses, on pourra citer l’Autre Salon de Thé, rue des Tourneurs, proposant de délicieux gâteaux malgré le service pour le moins calamiteux.

La déco. Des papiers peints défraichis vous accueillent dans cette reconstitution d’un manoir anglais. Les tables en bois, les vieux tableaux et les miroirs chinés dans des brocantes alentours se chargent d’ajouter leur touche « old school ».

La carte. Les pâtisseries s’affichent à 5 € et trônent fièrement à l’entrée du salon. Carrot cake, cheese cake, banoffee, tarte pistache ou fruits rouges … il y en a pour tous les goûts. Pour accompagner ces plaisirs caloriques, une belle carte propose également des thés à 4 €.

L'autre salon de thé Toulouse 2

Le verdict. Les desserts servis dans une vaisselle aux motifs floraux sont excellents. Le banoffee est léger, embaumé par sa crème salvatrice, le crumble ne tombe pas dans l’écueil de l’écœurement et le méli-mélo de pâtisseries permet de découvrir quelques classiques de la maison comme la tarte aux framboises ou encore le mille-feuille.

Le service. Serveurs incompétents et patron tyrannique, le programme s’annonce chargé. Le chef enguirlande ses serveurs devant les clients médusés mais cajole son médor. Si seulement les clients n’étaient pas traités comme des cabots …

L’autre salon de thé, 45 rue des Tourneurs, Toulouse

Bar Le Yachting |
La Passion Des Hamsters |
NOS ANNEES COLLEGE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Des perles et encore des pe...
| scrapb
| sapl