Archive | Chicago Flux RSS de cette section

Trump International Chicago, le plus beau palace de la ville.

img6839.jpg

La vie réclame parfois de petits luxes qui savent vous réconforter et vous câliner. De passage à Chicago, je n’ai pu résister à l’appel du tout nouveau Trump International Chicago, l’une des tours les plus hautes du monde, pour y passer 5 nuits de rêve. J’avais déjà été enthousiasmé par le Trump Soho de New York en avril 2011, et je ne pouvais donc que réitérer mon expérience.La quintessence du luxe se manifeste dans les moindres petits détails : du réceptionniste vous accompagnant pour vous présenter votre chambre, en passant par les gouvernantes anticipant vos désirs et envies, la magie opère de l’aube jusqu’au soir.

img6845.jpg
La chambre. Très grande, avec une vue magnifique sur le lac Michigan, la skyline chicagoane et le Loop. Les baies vitrées d’un seul tenant apportent une clarté remarquable. Les lits se sont concertés avec l’Olympe pour nous proposer un véritable nuage de confort. Jamais je n’ai aussi bien dormi dans un hôtel. Les nuits sont confortables et reposantes, bien nécessaires après des journées éreintantes à vouloir s’imprégner de l’atmosphère de la ville.

La très belle cuisine tout équipée est un sacré plus dans une ville où il est si difficile de bien manger (que la cuisine est grasse et fade dans ces contrées !). Machine à café Nespresso, lave-vaisselle, plaques de cuissons, four micro-ondes, couverts et assiettes pour préparer de délicieux repas : tout est fait pour que la chambre se substitue à votre chez soi, devienne une continuité à votre cocon français. Les moquettes au sol vous caressent les doigts de pieds, les canapés vous invitent à la méditation devant cette ville si fascinante. Les couchers de soleil s’apprécient en sirotant un verre de vin et en écoutant son iPhone branché sur la station iPod.

img7261.jpg

La salle de bain. Royale avec son éclairage délicieusement tamisé et son marbre s’étalant du sol au plafond. Une baignoire bien sûr, pour pouvoir buller de longues heures et s’évanouir dans des pensées oniriques. Des peignoirs doux comme de la soie.

Le service. Au petit soin, la chambre est faite en votre absence, le portier vous susurre votre nom en guise de bienvenue, et les portes immenses s’ouvrent vers la ville vrombissante accablée par la chaleur de l’été.

img7183.jpg
La piscine. Grandiose, avec l’impression de jouer le protagoniste d’un tableau de Hopper, emprunt de solitude et de neurasthénie. Voir ces hommes et femmes enfermés dans leur bureau à une heure si tardive nous rappelle à notre privilège ; celui d’être dans le meilleur Palace de la ville.

Bar Le Yachting |
La Passion Des Hamsters |
NOS ANNEES COLLEGE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Des perles et encore des pe...
| scrapb
| sapl